La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘Médias’

Quand la communauté Facebook cherche le nouveau rédacteur en chef d’un grand journal…

Posted by patoudoux le 6 janvier 2010

Quel rédacteur en chef pour Le Temps? se demande Facebook

Quand on parle de réseaux communautaires, Facebook – 350 millions de membres à fin décembre – a supplanté depuis longtemps tous ses concurrents. Et pour cause, le site ouèbe lancé par Mark Zuckerberg et ouvert à tous depuis 2006  ne semble avoir aucune frontière dans son développement. Et son succès, à contrario de MySpace, ne s’essouffle pas.

Dernier (micro) phénomène en date, la succession de Jean-Jacques Roth à la tête du journal « Le Temps ». Un groupe Facebook a été créé par un journaliste extérieur à la rédaction du quotidien pour lancer le débat, et très vite rejoint par plusieurs dizaines de journalistes: mais qui donc possède les épaules et le talent pour devenir le nouveau rédacteur en chef du seul « quality journal » de Suisse romande? Discussions sur le profil du candidat idéal, sur l’avenir du journal, des sondages pour départager les papables,  etc… Au premier abord, le citoyen lambda, pour autant qu’il ait eu vent de l’existence de ce groupe – 370 membres à ce jour, dont une écrasante majorité de consoeurs et confrères -, doit se dire que ces journalistes n’en ratent vraiment pas une pour lancer des débats qui n’intéressent qu’eux, et que tout ça, au final, ne fonctionne qu’en vase clos sans aucun intérêt.

Et puis ce groupe, animé par Gabriel Siegrist, bien connu du microcosme pour avoir lancé largeur.com et toujours très intéressé par les développements médiatiques de la Suisse romande, a pris une dimension supplémentaire avec la parution, ce mardi, d’une interview de l’un des papables au poste suprême. Une interview de Serge Michel insérée sur le mur du groupe sous forme de commentaires rédigés en questions-réponses.  Serge Michel, journaliste talentueux, sérieux candidat, livre son analyse – par ailleurs fort intéressante -, qui sera bientôt suivie par celle d’autres candidats, nous promet l’instigateur.

Je me souviens qu’à l’époque de la fusion entre le « Nouveau Quotidien » et le « Journal de Genève » en 1998, qui donna naissance au « Temps », une plate-forme de discussion en ligne, une sorte de blog balbutiant qui ne portait pas encore ce nom-là, avait été mise en place par une équipe de journalistes. Je me demande d’ailleurs si Gabriel Siegrist, alors jeune journaliste au « Nouveau Quotidien », n’était pas déjà dans le coup… Parenthèse fermée, la démarche « facebookienne » est, à ma connaissance, une première. Encore une fois, elle s’adresse avant tout au petit milieu médiatique romand, et là ne se situe pas l’intérêt – quoiqu’il doit être intéressant de connaître la réaction du conseil d’administration du « Temps » face à ce qu’il faut bien appeler une ingérence. Non, l’intérêt de cette démarche, c’est que celle-ci atteste des nouvelles possibilités offertes par un média comme  Facebook. Nombreux sont les journalistes qui, aujourd’hui déjà, publient leur production sur la plate-forme de réseautage après que lesdites productions aient été diffusées par leur média (que ce soit en presse écrite ou à la TV). Facebook, et plus généralement l’internet, devient donc un prolongement intéressant des supports médiatiques traditionnels qui augmente leur durée de vie, voire se transforme en une alternative permettant la publication d’informations originales, à l’image du cas précité. La TSR, dont la plupart des sujets sont accessibles librement et indéfiniment sur tsr.ch, dispose également de sa propre page sur YouTube et y publie certains de ses sujets originaux. France 24 et Radio Canada font de même, pour ne citer que deux exemples francophones.

Jusqu’où ira-t-on? Où s’arrêtera la communication? Quelle influence une démarche telle que celle de Gabriel Siegrist peut-elle avoir sur ceux qui choisiront in fine le nouveau chef du « journal de référence de Suisse romande »? A ces questions, mon humble personne se sent bien incapable d’y répondre. Mais l’évolution est fascinante.

Avant d’être condamné à mort, Socrate menait ses débats sur l’agora athénienne. Les rumeurs sur le remplacement d’un rédacteur en chef circulaient naguère en coulisses. Nous discutons sur Facebook. Bienvenue en 2010, et bonne année!

Patoudoux

Posted in Internet, Médias, Société, suisse | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Suisse-Libye: des otages, de la promesse et du silence

Posted by Van Breukelen le 9 septembre 2009

merzDe mémoire d’homme, on n’a jamais vu la diplomatie suisse aussi malmenée dans une tempête médiatico-politique qui semble échapper à tout contrôle, se livrer à toutes les rumeurs pour remplir le vide du silence radio des politiques. L’affaire Thomas Borer n’était que de la roupie de sansonnet. Trois éléments au moins m’interpellent: la sémantique du mot otage, la lecture d’une probabilité comme d’une promesse et le choix du silence en communication de crise.

La Libye, en guise de représailles par rapport à l’arrestation aussi ferme que justifiée du fils du colonel Khadafi à Genève, retient selon toute évidence deux hommes, brièvement arrêtés, avant d’être libres de circuler en Libye. Ces hommes ne peuvent pas quitter le pays en raison d’une supposée infraction aux lois sur l’immigration libyennes. Curieusement, ces hommes n’ont pas fait le centre de l’actualité pendant des mois: pas de Marcel Carton ni de Florence Aubenas surmédiatisés en terre helvétique. Il faut dire qu’ils sont libres de leurs mouvements, que personne ne craint pour leur vie et que leurs familles en Suisse se terrent dans le silence de plomb. Plus même, si on en croit la Tribune de Genève du jour, un des deux Suisses serait un proche du pouvoir en Libye et aurait même pu quitter le pays pour des vacances en famille en Tunisie ! Lire la suite »

Posted in Médias, Politique suisse | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Grippe A/H1N1, la planche de salut pour nous autres journalistes

Posted by dragon buté le 21 juillet 2009

Vite, vite, un sujet à étirer comme un élastique

Vite, vite, un sujet à étirer comme un élastique

Travaillant dans les médias depuis quelques années maintenant, j’ai des difficultés à appréhender la manière dont le public voit et comprend son journal, téléjournal, site d’information ou son émission de radio. Je me demande donc si ce public se rend compte à quel point l’été est une période difficile pour nous, les journalistes. Car c’est l’époque du « Grand Vide », du « Grand Rien ». Du manque d’informations, quoi.

Les administrations fonctionnent au ralenti (à part l’Office fédéral de la statistique, Dieu le bénisse), les entreprises aussi, obtenir une interview est une gageure (« Il est en vacances », entend-on à s’en percer les oreilles).

Les politiciens quant à eux bronzent ou prennent des cours d’allemand, car ils ont bien compris que le téléjournal ne fait pas autant d’audience que d’habitude. Donc pas besoin de se fatiguer, sauf pour ceux qui entrent dans la course au Conseil fédéral, mais ceci est une autre histoire.

Lire la suite »

Posted in Médias, Politique internationale | Tagué: , , , , | 4 Comments »

Et le conditionnel, bordel ?

Posted by Van Breukelen le 13 février 2009

liesJ’utilise rarement un juron dans mes articles, mais quand même, il y a des trucs qui m’énervent beaucoup et qui justifient ce titre dont la basse vulgarité est compensée par un effet de rime qui me vaudra, j’espère, votre pardon.

A l’inverse de ce que l’on recommande dans les écoles de journalisme, je ne vais pas aller tout de suite au fait même et vous imposerai un détour historique que je crois révélateur. Suivez-moi.

L’affaire du RER D, vous vous souvenez ? Il y a quelques années de cela,  en juillet 2004, une jeune femme a affirmé avoir été violée par six banlieusards devant des passagers passifs et sous des insultes antisémites car les violeurs la croyaient juive. Tout cela avait été rapporté ainsi par Libération:

Antisémitisme

Violentée devant des passagers passifs

Une jeune femme de 23 ans, accompagnée de son bébé de 13 mois, a été agressée vendredi dans le RER au nord de Paris, par six banlieusards qui la croyaient juive.

Il se trouve que l’agression était complètement imaginaire et que les médias ont dû se confondre en excuses pour avoir pris la parole de la jeune femme comme vraie. L’histoire était tellement effroyable qu’elle en devenait intéressante et même crédible. On notera que Libération ne met pas de conditionnel dans son sous-titre, donnant ainsi à l’histoire le poids de la vérité quand bien même l’article continuait par :

Les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles (Yvelines) assuraient, hier, ne disposer que de son unique témoignage pour tenter de retracer l’agression d’une «petite Blanche lambda de 23 ans avec son bébé». «Aucun autre témoin ne s’est signalé, s’étonnait un haut responsable de la SNCF. Ni physiquement dans les gares, ni par téléphone, ni aux bornes d’appel situées sur les quais.»

Lire la suite »

Posted in Médias, Politique suisse | Tagué: , , , , , , , | 3 Comments »

La corporation de la hargne

Posted by dragon buté le 2 décembre 2008

loupL’autre jour, j’écoutais l’émission « Médialogues » du 21 novembre sur la RSR. Elle débutait par des messages laissés par des auditeurs sur le répondeur de l’émission concernant la crédibilité des journalistes. Et ceux-ci étaient unanimes: aucune de ces personnes n’apportaient de crédit aux journalistes.

Elles disaient n’avoir aucune confiance dans les propos des journalistes, qui auraient une tendance marquée à la dissimulation, aux approximations, à l’exagération voire dans le pire des cas aux mensonges. Si cet état des lieux n’est pas véritablement une surprise pour le Dragon journaliste que je suis, je suis tout de même à chaque fois surpris et peiné d’entendre la rage, la hargne dont ces gens font preuve à l’égard de ma corporation. Lire la suite »

Posted in Médias, Société | Tagué: , , , , | 1 Comment »

Médias et publicité: plus loin, plus jaune, plus con

Posted by patoudoux le 1 septembre 2008

Dans le long chemin d’apprentissage qui mène à la reconnaissance du statut de journaliste, la déontologie journalistique est l’un des premiers principes que les détenteurs du savoir – qui sont généralement eux-mêmes des professionnels de la branche – inculquent à leurs ouailles. Et dans ce chapitre, un point important est consacré aux liaisons dangereuses qu’entretiennent les médias et la publicité, principale source de revenu des médias. Quelles sont les limites à ne pas franchir? Qu’a-t-on droit de faire ou, au contraire, quels agissements doit-on bannir? Au vu de quelques exemples observés dans la presse ces dernières semaines, les moeurs et les pratiques changent, les frontières explosent, et tous les moyens semblent bons pour renflouer les caisses des éditeurs de journaux. C’est le moins qu’on puisse dire!

Lire la suite »

Posted in Médias, Société | Tagué: , , , , | 6 Comments »

Une cravate rose si révélatrice…

Posted by Van Breukelen le 12 juillet 2008

Connaissez-vous l’argumentation par le signe ? C’est un type de raisonnement très simple qui consiste à dire que si on voit de la fumée (le signe), c’est qu’il y a du feu (la cause). Le tout dépend évidemment de deux choses: d’une part de la réalité du signe aperçu, d’autre part de la force de corrélation entre le signe et la cause.

Donc si vous voyez un éléphant rose, c’est un signe que vous avez trop bu. Évidemment la réalité de l’éléphant rose en question est assez problématique.  Prenons plutôt un exemple plus facile: une empreinte de pas dans le sable est le signe que quelqu’un a marché à cet endroit. Cela paraît l’évidence même, non ? Pas pour tout le monde.

Lire la suite »

Posted in Médias, Société | Tagué: , , , , , | 3 Comments »

Trois claques en chambre insonorisée

Posted by Van Breukelen le 2 juin 2008

Les Suisses ont refusé ce week-end trois objets de votations émanant plus ou moins directement des populistes de l’UDC, qui, acceptés, auraient profondément modifié le pays. Les trois objets de votation avaient en commun l’idée d’un déplacement du pouvoir. Naturaliser par le peuple au lieu de passer par une commission ad hoc aurait déplacé le pouvoir de ceux à qui on l’a confié vers ceux qui le confiaient jusqu’ici, c’est-à-dire les citoyens. Supprimer le libre choix des médecins aurait confié le pouvoir aux caisses-maladie en lieu et place de tout un chacun. Enfin, empêcher le gouvernement de se prononcer sur des objets de votation aurait supprimé le pouvoir de l’exécutif de ce pays pour le confier à d’autres – aux partis essentiellement. Si ces étranges transitions de pouvoir avaient été acceptées, on aurait vu un message pour le moins paradoxal, deux objets plaidant pour le retrait de la confiance aux élus au profit du « peuple », et l’un, sur la santé, pour le retrait de la confiance de ce même peuple dans leur discernement et leurs choix médicaux au profit d’entreprises lucratives que sont les assurances. Paradoxal en apparence puisque cela reste très cohérent avec une politique ultra-libérale: moins d’Etat mais plus pour les entreprises. Il ne reste pas moins que le peuple dont l’UDC se dit sans cesse soucieux est le parfait ludion de l’affaire. Lire la suite »

Posted in Médias, Politique suisse | Tagué: , , | 1 Comment »

La menace vient de l’intérieur

Posted by dragon buté le 2 mai 2008

La nouvelle n’est pas nouvelle, mais elle mérite quelques minutes de réflexion. D’après un sondage pour le magazine « Edelweiss » repris par l’ats et plusieurs médias, 54% des Suisses estiment que les journalistes ne sont pas indépendants et que les médias subissent des pressions de la part des partis politiques et du pouvoir. Ils sont 53% aussi à penser que des pressions financières sont exercées sur les médias.

On savait depuis longtemps que la confiance des usagers dans leurs médias n’est pas au beau fixe. Plusieurs scandales, dont le célèbre Timisoara, en sont en partie responsables. Mais ce que les sondages ne montrent pas, ce sont les autres pressions auxquelles les journalistes sont soumis, celles qui viennent « de l’intérieur ».

Lire la suite »

Posted in Médias, Société | Tagué: , , , , | 10 Comments »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.