La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

On appelle cela du marketing politique

Posted by Van Breukelen sur 13 avril 2008

Royal et Césaire en 2007La dépêche de l’agence AP est tombée le dimanche 13 avril à 17h51: Ségolène Royal adresse tous ses voeux de rétablissement à Aimé Césaire. Elle lui demande de continuer à « éclairer notre chemin » et souhaite lui transmettre la force qu’elle avait reçue de lui. Le poète nonagénaire martiniquais l’avait en effet soutenue contre Nicolas Sarkozy et l’avait appelée « la petite Martiniquaise ».

Evidemment, le message est touchant. Evidemment, se préoccuper de la santé tellement chancelante d’un grand chantre de l’anticolonialisme qu’il a été donné pour mort par certains médias avant l’heure, est naturel.

Mais, jusqu’à preuve du contraire, un message de ce type est de nature privée. Qu’il soit diffusé à une agence de presse avant même que le récipiendaire de la missive puisse être en état de la lire et le jour même de son envoi rend éminemment suspecte la spontanéité supposée du message. Affichés en public, les voeux de guérison sont comme des poignées de main où le regard de l’homme politique est fixé dans l’oeil de la caméra.

Un calcul tellement évident que les experts en marketing politique devraient réaliser que c’est aussi, à terme, un faux calcul.

Herman van Breukelen

Publicités

6 Réponses to “On appelle cela du marketing politique”

  1. petitnicolas said

    Sacré Ségolène! Et après, elle se permet de critiquer les excès dans la communication de Sarko…

  2. Beulemans said

    On m’a laissé entendre que son altesse Royal admirait ce type parce qu’il avait écrit la Guerre des Gaules. Mais Jules n’était pas Aimé. Surtout pas chez nous en Belgique. Il a d’ailleurs dit que de tous les peuples de la Gaule on était les plus braves. Mais ça voulait dire en fait les plus rustiques. Beulemans a beau être marchand de bière mais il sait le latin et on lui fait pas croire des flouskes si facilement.Non mais…
    Cela dit, mais je critique personne, je trouve que sur la photo que monsieur Van Breukelen a choisie, la royale a la bouche un peu bizarre. C’est ce qu’on appelle le cul pincé même si c’est pas exactement au même endroit. Je veux dire de son anatomie. Et Césaire je trouve qu’on le confond vite avec Senghor. Mais c’est une question de couleur et comme les goûts et les couleurs ça sait pas se discuter, Beulemans tire sa révérence et va boire sa Lambik.

  3. Coquelicot said

    Très cher Beulemans, « de la brasserie du même nom »; nous savons aussi apprécier tes commentaires de l’autre côté de la frontière qui nous sépare (si peu); mais là, je les trouve un peu trop a-lambikés ; tu devais encore être à jeun quand tu as écrit cela !! C’est de la p’tite bière, mon vieux. Ou alors, tu avais déjà éclusé force Trappistes qu’elles fussent de Chimay, de Rochefort ou d’Orval !!

    Là tu tires la Guerre des Gaules et le grand César par ses longs cheveux gaulois !! Quand César parlait « des belges » – fussent-ils rustiques – il voulait signifier les peuples se trouvant au Nord d’une ligne Oise-Aisne.

    Ce n’est plus du rattachisme Beulemans ! c’est de l’annexion !!

    Je sais bien que l’Oise prend sa source sur le 50 eme parallèle, du côté de Chimay , mais de là compter comme belges actuels tous les habitants de Picardie, de Nord-Pas-de-Calais et de Champagne-Ardennes, il y a un pas (titubant) que je ne franchirais pas à ta place !!

    Je sais bien que le sinistre Pirenne a écrit nimporte quoi pour essyer de créer le sentiment national belge inexistant mais mon diagnostic final, c’est que tu dois avoir forcé sur la blanche, la bleue et la rouge à la fois !!!

    Fais attention, Beulemans ! Tu devrais te souvenir que c’est une belge célèbre qui a commis cette oeuvre impérissable titrée, non sans humour brusselaire : « Mes amis m’appellent six roses » !!!

    Alleie, je te fais une fleur : tu m’as fais ma raie ce matin en me coiffant !!

    @+ Beulemans et à un de ces jours à l’abreuvoir ; à cette heure bénie où les bêtes vont boire.
    Guy …comme la danse du même nom

  4. Coquelicot said

    Ceci étant dit à Beulemans pour que nul n’en ignore, je partage votre sentiment sur celle qu’en France et durant la dernière campagne présidentielle, je n’ai jamais appelée autrement que « La Dame aux Caméras » encore que, Marguerite Gautier, si j’en crois Vox Populi, n’avait pas le cul serré, elle !! Elle se mourait même d’amour !!

    Pas ce tout ça chez la Dame aux Caméras qui oublie de payer ses salariés !! Celle-là, si elle est socialiste, moi, le mécréant, je suis membre de la curie romaine !!

    Guy Dutron
    http://dutron.wordpress.com/

  5. Coquelicot said

    Il est un autre « marketing politique » qui sévit actuellement, mon cher Beulemans, de la brasserie du même nom !!

    C’est un peu plus loin mais ce n’est pas joli joli non plus !! Il n’ont même pas l’escuse d’être « bourrés » !!

    Je te jure, Beulemans, que :

    C’est pas l’Amérique !! http://dutron.wordpress.com/

    Guy Dutron 24 – 04 – 2008

  6. […] https://alenvers.wordpress.com/2008/04/13/cela-doit-etre-du-marketing-politique/ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :