La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

L’étrange parcours sinusoïdal de la flamme

Posted by Van Breukelen sur 18 avril 2008

A côté du vent de contestation qui se lève pour tenter de souffler une fois pour toutes la flamme olympique, à côté du grotesque d’une situation décrite ici par mon ami Blongo, on peut s’interroger sur le parcours même de la flamme olympique. Indépendamment de la cause tibétaine, il me semble voir émerger un autre problème présenté comme une évidence.

A plusieurs reprises, on a souligné que le parcours de la flamme olympique serait de 137’000 kilomètres. Une information très factuelle et chiffrée comme les journalistes apprécient. 137’000 ! Soit plus de trois fois le tour de la Terre en étant sur l’Equateur. Observez ici l’infographie de l’Express qui vous donne tout le parcours de la flamme. Cela vous paraît normal ou évident, vous ?


Jusqu’aux Jeux de Sydney, en 2000, tout était simple. La flamme était allumée à Olympie, grâce, très beau symbole, à l’énergie solaire, avant de partir en direction du pays accueillant les Jeux avec parfois des étapes intermédiaires. La ligne était à peu près droite. La flamme faisait un petit ou grand parcours national avant l’allumage signalant l’ouverture des Jeux. Depuis, on assiste à un début de surenchère.

A Athènes en 2004, alors qu’il y a 260 kilomètres entre Olympie et la capitale grecque, la flamme fait un parcours de 86’000 kilomètres. Mais elle a des excuses : la valeur symbolique forte de ces Jeux, son retour en Grèce, justifie qu’elle rende visite à toutes les villes qui ont accueilli les JO modernes.

Harmonie en chinoisPour Pékin, la logique est plus fragile. Elle arrive à destination, Pékin donc, avant de filer, zou, au Kazakhstan, en Turquie, à Londres, Paris, San Francisco, Buenos Aires, Dar es Salaam, etc. Il s’agit, pour le Comité d’organisation chinois d’un « Voyage de l’harmonie« . C’est raté.

Quoi qu’il en soit, la symbolique d’un événement mondialisé est extrêmement forte. Cela fait écho au fait que l’Empire du Milieu, en attestent sa croissance économique et les réflexes salivaires que cela déclenche chez les investisseurs et les économistes, a débordé du Milieu pour figurer un Empire Mondial. Un signe d’ouverture et de main tendue au monde qui n’est pas le moindre des paradoxes lorsque l’on sait la fermeture aux opinions dissidentes ou la censure des informations. Il y a des intentions d’amitié et de paix  qui peuvent être mal comprises. Ainsi, le discours de Jacques Rogge sur le parcours de la flamme fait hoqueter a posteriori :

L’itinéraire planifié du relais de la flamme des JO de Beijing 2008 devra traverser la « route de la soie » ayant une signification historique, cette route de commerce symbolisant les liens de la Chine antique avec le reste du monde. L’itinéraire du relais de la flamme de Beijing 2008 couvrira les cinq continents du monde et même certains endroits que le feu sacré olympique n’a jamais parcourus autrefois. Tout comme ce qu’explique son sujet thématique « Voyage de l’harmonie », l’itinéraire du relais de la flamme de Beijing 2008 transportera amitié et respect aux différentes nationalités, aux différentes ethnies et aux personnes ayant des croyances différentes.

A côté de la symbolique pure qui tombe sur un os tibétain, ce parcours de 137’000 kilomètres peut être qualifié d’ostentatoire. Une ode au gigantisme qui doit avoir un coût économique, environnemental et énergétique colossal. Il participe de cette forme d’idéologie – très capitaliste – de vouloir faire toujours plus et toujours mieux et toujours plus grand et toujours plus fort. Citius, altius, fortius, diront d’aucuns. Ce à quoi la Mafalda de Quino réplique : 

Le problème avec la folie des grandeurs, c’est qu’on ne sait pas où finit la grandeur et où commence la folie.

L’histoire peut avoir de ces clins d’oeil intéressants. Le fait que la flamme fasse un parcours avant l’arrivée dans le stade pour la cérémonie d’ouverture est l’idée de Carl Diem qui a été retenue par Joseph Goebbels pour les JO de Berlin en 1936. Le très habile manipulateur des foules nazi avait saisi que la flamme pourrait être un vecteur de propagande du IIIe Reich et servirait à la politisation des Jeux.

Ni le CIO ni les organisateurs chinois des Jeux n’ont dû y penser lorsqu’ils ont pris le risque de faire circuler hors des frontières du pays une flamme incarnant le régime de Pékin.

Herman van Breukelen

Publicités

2 Réponses to “L’étrange parcours sinusoïdal de la flamme”

  1. Beulemens said

    Je suis belge mais je sais quand même compter! Sans vouloir faire preuve du moindre ostracisme, il y a des peuples qui comptent en miles, en mille sans s quand c’est dix fois cent, en fahrenheit, en raie au mur, et même en Angleterre il y en a qui comptent encore en guinées vu la perte de prestige de la livre qui n’est elle-même qu’un demi-kilo. Eh bien,quand on ne sait pas se mettre d’accord déjà entre Européens entre un demi de 33 cl et un demi de cinquante centimètres , qu’on sait pas unifier à l’échelle européenne(mais laquelle encore une fois potfermille?)la fabrication de la bière (un exemple qui me concerne comme descendant de la famille Beulemens, évidemment) comment on ferait pour calculer juste le tour de la terre alors qu’il n’y a même pas une ficelle assez longue pour ça?

  2. Coquelicot said

    Hé oui, Beulemans « de la brasserie du même nom » !! Aussi longtemps que ça ne sentira pas la bière « de londres à Berlin » comme disait l’un de tes compatriotes, les Européens ne sauront pas compter !!

    N’empêche qu’avec cette sinusoïdale, les chinois auront bien contribué à « l’effet de serres » ; comme celles des rapaces, évidemment !!
    Mais il semblerait que les japonais ne sont pas tout disposés à accueillir les « aigles » qui accompagnent la flamme !!
    Allons-nous au conflit ?? Le Yen rit jaune !!

    Guy Dutron
    http://dutron.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :