La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

En avril, deviens voleur de crocodile

Posted by blongo sur 5 mai 2008

Dès l’enfance, l’attrait de l’interdit se manifeste de toutes les manières possibles et imaginables. Dès qu’il a l’âge de fréquenter seul les magasins, le bambin est déjà tenté de subtiliser discrètement là un bonbon, ici une sucrerie. Plus tard, c’est un paquet de cigarettes ou une canette de bière.

L’égarement juvénile pourrait s’arrêter là. Avec la maturité qui sied à l’âge adulte, le citoyen respecté et respectable devrait passer à autre chose. Mais il n’en est rien. L’attrait cupide du bien d’autrui continue à faire palpiter l’estomac et à transcender l’esprit malin qui sommeille en chacun.

Vol, larcin, brigandage, casse, effraction, subtilisation, cambriolage, détournement, fric-frac, hold-up, maraudage, rapine, braquage, arnaque, vol à la tire ou à l’étalage, filouterie, grappillage, spoliation, dépouille ou abus de confiance. Les mots ne manquent pas pour qualifier l’action inavouable. Et un rapide état des lieux effectué dans la presse du mois d’avril permet d’y voir plus clair. L’homme peut aisément devenir un brigand kleptomane et crapuleux doublé d’un malandrin filou et pilleur.

Le tout avec une imagination étrange qui défie l’entendement. De la plus petite broutille à la monnaie clinquante. Quelques exemples pas piqués des hannetons, nettement plus piquants que le vol de cuivre et de ferraille (trop banal), de tableaux (trop ringard), de téléphones portables (trop simpliste) ou de caisses de magasins et stations services (trop cinématographique). Sans parler des cupides détournements bancaires, qui pourraient être énumérés sur plusieurs pages.

Tout d’abord, les véhicules semblent avoir particulièrement la cote chez les détrousseurs. Ainsi, durant le mois d’avril, un conducteur de taxi de Buochs (NW) s’est fait dérober son outil de travail par un client peu scrupuleux. Quelques jours après, c’est une simple voiture qui a été volée en Floride. Courant, oui, mais pas par un gamin de 7 ans qui a au passage défoncé des boîtes aux lettres et des voitures. Enfin, ce sont 4 chars T-34 qui ont été volés dans une zone militaire de Serbie. Plus utilisés, les engins servaient de cible pour des entraînements militaires. Mais quelle jolie décoration pour égayer son jardin!

Plus grave, la presse signale le vol d’un petit cylindre radioactif au Japon et d’une mallette contenant également du matériel radioactif en Espagne. Les autorités sont rassurantes, mais que peut-on bien faire avec le butin d’un tel larcin? Il faudrait poser la même question aux inconnus qui ont subtilisé pour 150’000 francs de matériel dans un cabinet dentaire de Villmergen (AG).

Les hommes en vue ne sont pas épargnés puisque le conseiller d’Etat genevois Laurent Moutinot s’est fait cambrioler à son domicile alors qu’il dormait. Son ordinateur a notamment disparu. Idem pour le président du FC Barcelone après un match. Les truands souhaiteraient-ils découvrir des secrets cachés? Une star planétaire peut même être dérobée: une statue de cacahuète M&M’s d’un mètre de haut a ainsi été volée dans une épicerie. Quand on aime les sucreries, on ne compte pas.

Et l’homme honnête ne se méfie pas de filou qui traîne. Ainsi, de candides personnes ont perdu beaucoup en laissant trop traîner des valises au contenu intéressant à l’aéroport de Kloten. Un couple russe a ainsi égaré des bijoux et des montres d’une valeur de 350’000 francs. Idem pour une octogénaire qui transportait des bijoux d’une valeur de 200’000 francs dans un sac à main et qui en a été dépossédée par deux malfrats.

Pour terminer cette énumération plus éloquente qu’élogieuse, il faut signaler trois perles en la matière: 466 sachets de morille, de la lingerie et un… crocodile.

Les 466 sachets contenant chacun 250 grammes de morilles ont été chouravés de nuit dans une usine de Brislach (BL) par des inconnus. Le butin des aigrefins gourmets atteint tout de même 50’000 francs. De quoi se faire un bon petit gueuleton… De coquins malandrins ont eux subtilisé pour des dizaines de milliers de francs de soutiens-gorge, de slips et des nuisettes aussi de nuit dans une boutique de Bienne.

Enfin, la palme d’or pour la Norvège: à Bergen, d’inconscients amis des bêtes ont dépouillé l’aquarium de son crocodile. Entre parenthèses, d’ailleurs, comment fait-on pour pour voler un crocodile? Bref, heureusement, quelques jours plus tard, l’encombrant reptile a été restitué à son propriétaire légitime en bonne forme. Peut-être était-il trop compliqué de fabriquer un sac à main ou alors les dents de la bestiole étaient-elles trop aiguisées pour de simples truands?

A quand le vol d’un avion de ligne, d’un éléphant de cirque, d’un requin marteau, d’une serviette en papier trouée ou de la culotte d’un sans-culotte? En mai, peut-être…

blongo

Crédit photos: Stéfan, rikdom, Thai Jasmine et JL-Flo-Ju-Sev sur Flickr

Publicités

6 Réponses to “En avril, deviens voleur de crocodile”

  1. Coquelicot said

    Cher Blongo,

    Il est superbe ton inventaire à la Prévert et je suis déçu qu’il s’arrête là !! On continue ? Chez nous, en France, un « crocodile », c’est aussi un dossier qui dort dans les armoires d’un cabinet ministériel et dont le ministre n’a pas voulu. Qu’à cela ne tienne, on le refilera au prochain ministre qui ne tardera pas à arriver. Mais, il n’y a pas vol ! Me diras-tu, non, il y a juste tromperie sur la qualité de la marchandise !! Je pourrais continuer avec des vols idiots. Ainsi, par les temps qui courent, il serait idiot de voler un avion de ligne sans voler d’un même geste le kérosène qui va avec et pourquoi voler un requin marteau sans voler en même temps une enclume. Et puis, des requins marteau , nous avons déjà ce qu’il faut ; en bon français, cela s’appelle des promoteurs avisés !!
    @+
    Guy Dutron

  2. blongo said

    Allez, j’en rajoute un pour la route. Il y a peu, des inconnus ont volé durant une nuit entre 8 et 10 tonnes de rouleaux de cuivre à Bâle. L’effronté larcin a eu lieu sur le site d’une entreprise de recyclage. Très au fait des vols de ce genre, la police suppose que les malandrins (je ne me lasserai jamais de ce mot) ont utilisé une grue et un camion. Le cuivre était stocké dans un conteneur fermé par trois plaques en métal et quatre cylindres en bois, d’un poids total de 3900 kg. Et voilà, nous pouvons fêter le fait de pouvoir disposer à notre guise de 10 tonnes de cuivre. C’est toujours utile.

  3. Pikatchoune said

    Ah Blongo, je ne me lasserai jamais de ta plume… Sois prudent, je suis sûre que certains seraient prêts à te la voler…

  4. Ann said

    Friedrich…je t’adore en Robin des Bois !
    Même si Blongo c’est parfait aussi !

  5. blongo said

    Ventre-saint-gris, des admiratrices!
    Quel doux bonheur…

  6. Beulemans said

    Coquelicot a raison et c’est Beulemens qui l’affirme. Ces bazars ça existe partout. Il n’y a, in fine, que les noms qui changent. Chez nous, un requin marteau par exemple, il a toujours plus ou moins le même profil: ça est quelqu’un de droite, souvent nouveau riche, patron d’entreprise ou chef de cabinet (pas dans le sens d’une madame pipi comme à Bruxelles évidemment) qui se prend pour un autre. Le requin-marteau croit qu’il a du génie mais à droite c’est pas si fréquent. Enfin on l’appelle marteau non pas parce qu’il nous écrase, nous les prolétaires ses victimes favorites, mais parce qu’il tape toujours sur le même clou. Plus tu travailles plus tu gagnes. Style Sarkozy. Eh bien ce mec (excuse-moi Coquelicot de parler en mal de monsieur ton président), plus il travaille à sa popularité, plus il la perd. Comme on dit chez nous, ça est la preuve pas par l’absurde qu’il prend en plein dans la poire. Bien fait. Na.
    On dit même que ce coureur de jupons ne boit pas de bière. Il ne boirait selon la rumeur que du lait. Excuse-moi Coquelicot, je ne veux pas te vexer, mais ton président, c’est un veau.
    Bon, c’était la séquence émotion d’un vieux gauchiste anar qui devrait savoir fermer sa gueule mais ne sait pas toujours comment faire. Bravo les jeunes pour le webzine. Et mes excuses à mes amis français pour mon franc parler. Si ça les choque, une prochaine fois j’évoquerai George Bush (mais la on est dans la criminalité vulgaire) ou Bébeth number two des Grands Bretons (mais là on serait dans le Muppet show). Et puis Beulemans, comme la bière du même non, il devrait se taire: il est est pas du métier et il ne lit même pas point de vue qui est la base, le fondement, la colonne la plus solide de l’information comme me le dit ma voisine. Elle est belge mais elle est con.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :