La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Pourquoi la pluie règne-t-elle sur Roland-Garros?

Posted by blongo sur 28 mai 2008

La pluie à Roland-GarrosMai s’affirme et le soleil aussi. Normalement du moins. Sauf que le cinquième mois de l’année est aussi celui de Roland-Garros. Et que le tournoi de tennis le plus réputé de l’année est un habitué de la pluie, un amoureux même. Dès les trois premiers jours de la fête de la balle jaune, des hallebardes ont commencé à tomber, freinant le déroulement des rencontres. Mais, comme l’a si bien exprimé Hervé Vilard, pourquoi, pourquoi, pourquoi?

Bon d’accord, ça mouille un peu et ça agace. Mais Roger Federer, Stan Wawrinka, Patty Schnyder et Timea Bacsinszky, pour être chauvin, ont passé le cap du premier tour. Et c’est là l’important. D’autant plus qu’Ana Ivanovic a également gagné, sans chauvinisme aucun cette fois, mais pour d’autres raisons. Et l’ogre Nadal dans tout cela? Il a entamé son rythme endiablé après l’orage.

Néanmoins, comment se fait-il que jamais Roland-Garros ne peut échapper aux gouttelettes? Pourquoi Altocirrus, le bien connu Dieu des nuages, et son compère Eole se lient-ils à chaque fois pour séduire la belle Ondée, déesse de la pluie? Petite enquête sur ce phénomène étrange.

Fausses pistes

Première explication possible, les hautes sphères divines n’aiment pas le tennis. Ras-le-bol de ces post-ados en jupes plus que courtes et en shorts estampillés grandes marques. De jeunes loups qui gagnent des millions en courant quelques heures après une baballe. Mais bon, comment ne pas aimer le tennis, et surtout Roland-Garros? Il faut chercher ailleurs.

Il pourrait aussi s’agir du forfait de Richard Gasquet. Vexés, les cieux auraient-ils décidé de se venger contre la vilaine blessure qui a coupé le numéro français en pleine ascension vers la finale du tournoi. Enfin, entendait-on ici ou là… Non, ce n’est pas possible, car il paraît aussi, du moins le lit-on dans certaines gazettes sérieuses, que la jeune Alizé Cornet pourrait briller de mille feux cette année! Bon, les feux et la pluie font-ils bon ménage?

Federer et MirkaAlors, que reste-t-il? Mirka? La célèbre amoureuse de notre Roger national attirerait-elle la pluie? Pas forcément adulée, souvent habillée comme on le faisait il y a 30 ans, pas assez souriante, trop accrochée à son portable? Et même vénale, selon certaines voix bien diffamatoires. Mais la malheureuse n’a tout de même pas le pouvoir et l’audace de contrôler la météo. Tout cela n’est que vile jalousie. Roger aime sa Mirka, point final, on ne peut le changer, ni les femmes qui aimeraient être à sa place, ni les hommes qui aimeraient être numéro un mondial. Non, la vérité est toujours ailleurs.

Mais alors quoi? Il a fallu pousser l’enquête plus loin encore. Et, scoop de l’année, la solution a éclaté au grand jour. C’est le teigneux Rafael Nadal qui est la cause de toutes les misères de Roland-Garros. Pourquoi, pourquoi, pourquoi?

Vérité ultime

Nadal se gratteLa réponse est évidemment l’étrange « grattage fessier » auquel procède le dauphin de Federer à tout moment, à gauche du terrain, près de filet, devant sa chaise, en examinant sa raquette, en toisant son adversaire, avec un verre d’eau ou une banane à la main. Et surtout, derrière la ligne de service. Jusqu’à 500 fois par match, mais la statistique reste à établir.

Quel rapport avec la pluie, affirmerez-vous avec pertinence? Le raccourci est peut-être simpliste, mais l’information émane d’une source céleste fiable mais qui souhaite garder l’anonymat. Les cieux souhaitent venir en aide à la star du tournoi, l’homme de la terre battue. En envoyant la pluie, on a pour dessein avoué, là-haut, de laver l’arrière de ce short, qui semble si sale, voire infesté de bestioles ou tristement atteint par un eczéma surpuissant. Afin, affirme-t-on, de ne plus voir ce geste si désagréable à la vue, si inélégant, si honteux.

Donc, qu’on se le dise, s’il pleut toujours à Roland-Garros, c’est uniquement pour la bonne cause!

blongo

 

Credits: D.Holtham, Anggun et JeremyZ sur Flickr

Publicités

2 Réponses to “Pourquoi la pluie règne-t-elle sur Roland-Garros?”

  1. Pikatchoune said

    Voilà une explication météorologique pour le moins intéressante. Toutefois, elle éveille quelques doutes dans mon esprit. En effet, Rafael Nadal, grand gratteur de derrière devant l’éternel, est venu au monde le 3 juin 1986, soit il y a quelque chose comme 21 ans et 360 jours.

    Cela signifierait-il que Roland n’avait jamais vu la pluie avant ce jour ô combien important dans l’histoire de l’humanité ? Bien que n’ayant pas réussi à mettre la main sur les bulletins météorologiques des 58 ans qui ont précédé la naissance du Maître, je me permets de douter de la validité d’une telle théorie.

    J’en déduis donc que les cieux ont eu de nombreuses raisons au fil du temps, pour déverser des trombes d’eau sur la terre ocre du plus prestigieux tournoi de tennis du monde. Ou peut-être que le déluge annuel du mois de mai se terminera lorsque Roger aura ajouté Roland-Garros à son incroyable palmarès ?

    Dans ce cas-là, je suggère au public de continuer à se munir d’un parapluie avant de prendre le chemin de la Porte d’Auteuil !

  2. […] La pluie du début du tournoi s’est arrêtée mais une tempête s’est levée. Un vent à écorner les bœufs venus […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :