La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Federer cède à l’attrait de la fiscalité schwytzoise

Posted by blongo sur 20 juillet 2008

Plus de quoi se payer un simple t-shirt?

Roger n'aurait-il bientôt plus de quoi se payer un simple t-shirt?

Roger Federer au paradis fiscal, exilé fiscal à l’intérieur même de la Suisse, infidèle à Bâle. Les médias suisses, et même étrangers, ont tous relayé l’information ces derniers jours. Même lui, star des stars et gentleman parmi les gentlemen, cède à l’appât du gain!

L’as de la balle jaune, apprécié pour son humilité et sa simplicité, n’échappe pas aux sirènes de la vénalité, au point de tourner le dos à son canton, qu’il affirme pourtant tant apprécier. Le numéro un mondial vient en effet de quitter Oberwil, dans le canton de Bâle-Campagne, pour emménager dans le paradis fiscal de Wollerau, au bord du lac de Zurich. Dans le canton de Schwyz, Roger sera désormais voisin d’un autre gripsou notoire, Marcel Ospel, quelle tristesse!

Le champion, qui habitait depuis 3 ans à Oberwil, rejoint donc la longue liste des exilés fiscaux. Outre Ospel, Wollerau abrite déjà de nombreuses personnalités, dont le pilote finlandais de Formule 1 Kimi Raikkonen, l’entraîneur de l’équipe suisse de hockey Ralph Krueger et l’ex-princesse de la WTA Martina Hingis. Mais eux, à la limite, on peut comprendre… Mais Roger, le souriant et parfait Roger, le millionnaire resté humain, la caricature du gentil parfait.

Le couple le plus glamour de l'Helvétie fiscalement attractive

Le couple le plus glamour de l'Helvétie fiscalement attractive

Mais que nenni, on se trompe, on calomnie! L’avocat de Roger a affirmé que dans ce cas, la fiscalité ne jouait aucun rôle. La vedette a de nombreux amis dans la région. De plus, son logement d’Oberwil était devenu trop petit et il devait entreposer ses trophées chez ses parents. On se sent un peu bête quand une star de la balle nous prend pour une bille.

Si Roger Federer avait vraiment voulu payer moins d’impôts, il se serait installé à Dubai, où il possède également un appartement, a encore affirmé l’avocat. Dubai ne connaît en effet ni impôt sur le revenu ni impôt sur la fortune. Certes, certes, mais si le tennisman n’a pas choisi Monaco, il a tout de même évité l’anti-paradis fiscal jurassien. Mais bon, il a sûrement plus d’amis à Rapperswil qu’à Porrentruy ou Bressaucourt.

Bref, si on ne va pas s’attarder sur les pertes financières pour la commune d’Oberwil, sur le fait que l’appartement schwytzois dispose d’une charmante vue sur le lac, que Federer pourra désormais aligner ses coupes sur le buffet de service du clinquant logement de Wollerau, on peut aussi s’interroger un brin.

Première et simple question, Roger Federer serait-il devenu vénal? Il y a évidemment plusieurs réponses possibles et il est difficile de trancher. Toutefois, il est évident que lorsque les millions s’amassent, il faut essayer de les thésauriser. On comprend, ou on essaie de comprendre, mais ça énerve. Et c’est pas Hans-Rudolf Picsou qui dira le contraire…

A quand une nouvelle coupe à ramener dans le nouvel appart'?

A quand une nouvelle coupe à ramener dans le nouvel appart'?

Deuxième interrogation? Peut-on y voir un signe que notre star nationale pense déjà à sa retraite? Il faut évidemment penser à ses vieux jours, chaque banquier vous le dira. Bon d’accord, le bougre a de quoi voir venir… Néanmoins, depuis le début de l’année, les défaites commencent à s’entasser plus rapidement que les billets verts. On peut donc imaginer un arrêt de la compétition et une retraite paisible à Wollerau, loin du tennis et des impôts. Mais, même si certain pensent le contraire, gageons qu’il va encore continuer quelques années.

Enfin, même si on ne peut décemment pas tout lui mettre sur le dos, des voix se sont toujours élevées pour qualifier la douce Mirka de vénale. Que l’ex-joueuse, dont les coupes remportées sur le circuit peineraient à remplir l’appartement d’Oberwil, serait attirée autant par Roger que par son compte en banque. Nous ne faisons que relayer des rumeurs et nous ne se prononcerons pas. Cependant…

Bon, l’avantage de toute cette histoire est d’humaniser un peu le sans défaut Roger. Apparemment sans vice et gendre idéal, le pro des courts devenait parfois un peu insipide à force de perfection et de victoires. Est-ce que Paris Hilton intéresserait, si elle n’était pas un peu déglinguée.

Maintenant qu’il perd et qu’il devient limite avare, on l’aime encore un peu plus, le champion. Même s’il demeure évident qu’on aime par-dessus tout le voir gagner. Courage, c’est pour les JO: une médaille d’or dans l’écrin doré de Wollerau sera du plus bel effet, surtout que la prime qui va avec sera accompagnée d’impôts sans calorie…

blongo

Credits photos: Lucky B sur Flickr

Publicités

2 Réponses to “Federer cède à l’attrait de la fiscalité schwytzoise”

  1. Jeannette said

    Peut-être vénal, mais alors sacrément bien foutu, non di djou…il l’avait bien caché ça!

  2. Ann said

    Je rejoints ma consoeur du haut, jusque là je votais Nadal, mais je vais réfléchir ¨!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :