La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Le vicaire avait la patate

Posted by Van Breukelen sur 7 novembre 2008

La patate en odeur de sainteté...

La patate en odeur de sainteté...

Nous n’avons pas l’habitude, dans la culotte, fût-elle à l’envers, de faire dans le graveleux. Même si le nom donné à ce blog attire nombre d’amateurs de joueuses de tennis avec ou sans culotte, voire de curieux de la culotte de Ségolène Royal. Mais la nouvelle apprise en début de semaine m’a tellement laissé sur le cul – c’est le cas de le dire – que je ne peux m’empêcher d’ouvrir une parenthèse scato dans ce blog de haute tenue. On sait bien que les histoires d’urgences fourmillent de semi-rumeurs urbaines sur le garde-manger qu’on retrouve dans les anus : de la modeste carotte au plus imposant concombre en passant par la banane et la courgette. Des fois, c’est pire – mais il y a des limites que la décence m’interdit de franchir. Même si certaines limites naturelles sont franchies dans l’autre sens que celui prévu au départ – si vous arrivez à me suivre.

Récemment, donc est tombée une dépêche narrant l’histoire d’un vicaire de Sheffield, Angleterre, qui a dû être opéré d’urgence pour l’extraction d’une pomme de terre de son anus. Pour expliquer la curieuse localisation de la pomme de terre, il a prétendu sans rire être en train de suspendre les rideaux dans sa cuisine, nu, lorsqu’il est tombé de la table sur une patate qui passait par là. Et donc que ce n’était pas, non non, un jeu érotique qui a mal tourné. On espère que la dépêche a quelque fondement (pouf pouf). En tout cas, elle ne manque pas de sel (pouf pouf). Cette histoire de tubercul dans le cule, pardon c’est l’inverse, n’a pas d’intérêt pour elle-même mais pour le caractère capillotracté de son explication. Pression de l’église oblige, on voit bien le vicaire acculé, sans autre forme de recul, à une excuse ridicule tandis qu’un véhicule l’amenait, lui et ses particules de pomme de terre, à l’hôpital et au crépuscule de sa réputation.

De cette histoire, on peut tirer les enseignements suivants:

1. La pomme de terre devait être très ferme. En effet, tomber d’une table sur elle équivaut à peu près à utiliser un marteau-pilon pour casser une noix – je suppose, car je n’ai pas poussé la vérification journalistique jusqu’à essayer de me transformer en presse-purée. Le tubercule devait donc être de la variété Juliette, Amandine ou Charlotte. Il pourra se consoler avec ce gag d’un goût douteux :  « Juliette, j’en ai eu plein le cul », lorsqu’il parlera d’une paroissienne pénible avec son Roméo.

La patate, objet de fantasme?

La patate, objet de fantasme?

2. Le vicaire préfère passer pour un exhibitionniste pervers et désordonné que pour un perpétuateur des traditions de Sodome. En effet, monter sur une table nu pour suspendre des rideaux ne consiste pas moins à offrir au regard son anatomie alors que précisément les rideaux étaient censés la cacher. En fait, je suppose que les rideaux devaient plutôt cacher l’effroyable désordre qui régnait chez le vicaire, au point qu’il laisse traîner des pommes de terre à terre, le dégoûtant.

3. La pomme de terre devait être maintenue à la verticale par un quelconque procédé. Comme on ne veut pas croire que l’homme d’Eglise a menti – ce n’est pas le genre de l’église -, on peut supposer que le sol de sa cuisine présente d’importantes cupules dont l’une accueillait le tubercule. Ou qu’elle était roulée par une bande de fourmis gourmandes et se trouvait juste en position sagittale, à un ou deux degrés près. En tout cas, elle ne pouvait pas reposer à plat, sinon à imaginer une effroyable élasticité du rectum qui nous ferait supposer les pires vices.

4. Le personnel médical qui s’est occupé de l’infortuné doit être méchamment anti-clérical. Car divulguer ainsi à la presse l’histoire incroyable de ce vicaire, au mépris du secret de fonction, ne va guère contribuer à redorer le blason d’une église déjà bien tourmentée. L’oeuvre du Diable est partout.

Van Breukelen

Publicités

2 Réponses to “Le vicaire avait la patate”

  1. Beulemans said

    La pomme de terre ça est bon à tout faire même à apporter de l’eau au moulin de l’anticlérical et anarchiste Beulemans qui lui en a aussi plein le cul mais de la religion.
    Beulemans se plaît à imaginer la situation médicale aux urgences qui ont dû libérer le vicaire de sa patate. Comme il n’y a pas de petits profits, les toubibs auraient pu enfoncer la patate (avec la tringle à rideaux évidemment), tourner vigoureusement dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à faire dégueuler le disciple de Jésus au-dessus d’une assiette et y avoir automatiquement de la pomme purée que les gamins aiment tant avec ou sans jambon . Le nazi du Vatican voulant couvrir (?) le cas de son inférieur hiérarchique aurait pu argumenter en disant que c’était conforme à la volonté de son inspitrateur: laissez venir à moi les petits enfants.

  2. Coquelicot said

    Y’a pas à dire, cher Beulemans, de la brasserie du même nom, tu as toujours la frite !!

    Au sujet du « nazi » du vatican, je te conseille, sur notre blog :

    Pape en France VADE RETRO PAPANAS !!
    septembre 18, 2008 at 7:12 | In Citoyenneté, Société | | Edit this post
    Tags: Le Pape en France VADE RETRO PAPANAS !!, Pape en France VADE RETRO PAPANAS !!

    Je ne voudrais pas avoir écrit de poulet pour les couilles du pape !!

    A bientôt, cher Beulemans, c’est toujours un plaisir de te lire. Van Breukelen aussi d’ailleurs. Sait-il seulement, ce jeunot qu’un certain Hans Van Breukelen fut en son temps l’un des meilleurs gardiens de but du monde.
    Un « keeper » comme vous dites en Belgique ; et, quand il prenait un but, c’est parce que l’adversaire d’en face avait ….la patate !!!
    Alleye, bon armistice !!
    Guy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :