La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Les choses qu’on ne peut pas comprendre…

Posted by dragon buté sur 30 novembre 2008

pneusAlors voilà, les citoyens helvétiques ont encore voté ce dimanche. Pour ceux qui ne sont pas ressortissants de ce cher pays, précisions qu’ils ont forcé leurs autorités à rendre les actes de pédopornographie imprescriptibles, qu’ils ont dit à ces mêmes autorités que l’actuelle politique suisse de la drogue était la bonne, qu’ils ont encore une fois refusé de dépénaliser la consommation de cannabis et qu’ils ont rejeté un projet qui visait à limiter le droit de recours des organismes écologistes contre des projets de construction.

Rien à redire ici, le peuple est souverain et il a toujours raison (en tout cas si l’on en croit certains stratèges de l’UDC). C’est le résultat obtenu par le dernier objet soumis au vote qui me laisse sans voix. En effet, le projet d’instituer la retraite flexible pour les revenus les plus bas a été balayé par 58,6% des votants.

De l’extérieur, on pense toujours que la Suisse n’est habitée que par des millionnaires qui s’enterrent à Wollerau pour ne pas payer d’impôts et qui achètent du chocolat et des montres à longueur d’année. Alors voici un scoop: ce n’est pas vrai. Certains habitants de ce délicieux pays gagnent peu, très peu d’argent. Et ont du mal à finir le mois.

Alors pourquoi, pourquoi ces gens-là ne votent-ils pas pour leur pomme, pour une fois? Pourquoi refusent-ils un projet de loi qui pourrait leur permettre de prendre une retraite anticipée, tout comme leurs concitoyens plus aisés? Je ne comprends pas.

Les autorités et la droite économique ont donc réussi leur coup. Elles ont réussi à convaincre une majorité de citoyens de voter contre leur propre intérêt, faisant planer la crainte que la retraite flexible pour tous mettrait en péril le financement de l’assurance vieillesse.

Mais la gauche a aussi eu un petit succès: quatre cantons ont accepté l’objet. Ce sont les Jurassiens et les Tessinois, les Genevois et les Neuchâtelois (même si dans ce dernier cas, seuls 21 électeurs ont fait pencher la balance du côté du oui).  

Insuffisant, nettement insuffisant. Car s’il est tout à fait possible de croire que le projet aurait été difficile à financer, ce qui ressort surtout de cette votation, c’est le rejet massif du peuple. Un peuple qui vote donc contre lui-même.

Cela laisse le champ complètement libre à la droite libérale pour continuer à rogner sur les prestations sociales.

Mais le peuple est souverain, et je dis donc « Amen ».

Dragon buté.

Crédit photo: Compound Eye sur Flickr.

Publicités

2 Réponses to “Les choses qu’on ne peut pas comprendre…”

  1. Actarius said

    L’explication est pourtant simple: les citoyens helvétiques n’ont pas voté avec leurs tripes mais avec leur raison, ce qui est plutôt une bonne chose.
    Ils ont balayé d’un revers de main les arguments fallacieux et populistes de la gauche et des syndicats, qui leurs promettaient monts et merveilles avec un projet inique, inefficace et pas finançable…
    Pour répondre à ta question, peut-être que le peuple suisse, pas aussi bête que tu ne le dis, comprend que la proportion des actifs diminue considérablement par rapport aux retraités, que l’AVS ne suffit de toute façon pas pour vivre, que l’augmentation de l’espérance de vie oblige à préparer l’avenir des assurances sociales plutôt que le saccager, peut-être qu’il comprend enfin que cette initiative aurait requis des contrôles impossibles à réaliser? Tu ne pense pas?

    Je te laisse méditer sur cette déclaration de Pascal Couchepin: « Cette initiative passe tellement à côté de sa cible que je serais étonné qu’il y ait même un seul oui ».
    Voilà ta réponse…

  2. Beulemans said

    Quand le peuple a dit, il a dit. Mais l’histoire nous montre qu’il peut aussi redire et pas nécessairement la même chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :