La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Dans la famille « Ivresse et poivrot », je demande l’élu australien

Posted by blongo sur 4 décembre 2008

De l’autre côté du globe, ça nous fait bien rire. Mais là-bas, en Australie, l’histoire rapportée par plusieurs journaux chagrine le monde politique et même l’énerve un peu. Depuis quelques temps, certains parlementaires prennent en effet des libertés avec l’alcool, si bien qu’ils se retrouvent trop souvent légèrement pompettes, si ce n’est plus, pour siéger. D’où certains débordements soit cocasses soit navrants et d’où cette idée qui fait son chemin dans le monde politique australien de faire souffler les élus dans le ballon avant les séances…

La première histoire d’abus de divin nectar concerne un élu au Parlement régional de la Nouvelle-Galles-du-Sud, où se trouve Sydney. L’homme a trop aligné les verres dans un apéro de fin d’année et a piqué la mouche contre une de ses consoeurs, finissant même par la bousculer. Le même parlementaire, qui a d’ailleurs démissionné après les faits, n’en était pas à son coup d’essai: il y a 3 ans, il avait déjà poursuivi un ministre dans l’hémicycle, l’agrippant violemment par le chemise. Il avait fallu plusieurs personnes pour le maîtriser.

L’histoire plus récente d’un autre politicien est nettement plus drôle: toujours en Nouvelle-Galle, où le vin doit assurément être très bon, le ministre de la police (rien que ça!) a été démis de ses fonctions à cause de ses écarts de comportement. Le dénommé Matt Brown devra assurément cesser la politique pour retourner à ses études après la révélation de ses frasques: le désinhibé personnage a en effet été surpris en train de danser en caleçon sur un divan lors d’une petite agape au bureau. A sa décharge, les élus venaient de boucler l’examen du budget, ce qui en ces temps de crise n’est pas une mince affaire et mérite bien un petit apéro. Mais un petit apéro, on vous a dit, Monsieur Brown.

boireOn imagine bien le tollé que provoquerait le rudoiement d’un Vert par un UDC au Palais fédéral ou le coup de poing asséné par un socialiste à un radical. Ou le match de boxe esquissé par un démocrate-chrétien revêche et un popiste déchaîné… Et que dire si Oskar Freysinger dansait en tutu dans la salle du Conseil national? Ou si Fulvio Pelli avalait goulument une bouteille de vodka couché dans la salle des pas perdus? Ou si Alain Berset embrassait son compère Christian Levrat dans le cou derrière une colonne fédérale? Ou si la nouvelle première citoyenne du pays Chiara Simoneschi dévoilait un sein qu’on ne saurait voir sous une coupole? Quel scandale, ça ferait à Berne et ailleurs eh Helvétie…

Quoi qu’il en soit, en Australie, ceux qui ont émis l’idée d’alcootest pour politiciens reçoivent un succès certain. « Franchement, on fait des tests d’alcoolémie pour les conducteurs d’engins, pourquoi ceux qui rédigent les lois n’en subiraient pas? », se demande par exemple un député écologiste dans le journal « Daily Telegraph ».

D’un autre côté, si blongo était au Parlement et devait examiner des lois relatives aux importations parallèles, à la LPP, au droit de recours des organisations ou aux avocats pour animaux, il souhaiterait bien s’offrir une petite bibine de temps en temps. S’il était question de budget, une verre de bon vin serait assurément du meilleur en effet. Et s’il s’agissait de choisir entre Blocher et Maurer au Conseil fédéral, ce serait tournée de téquilas pour tout le monde!

blongo

Crédits photos: entropik et vevi sur flickr

Publicités

3 Réponses to “Dans la famille « Ivresse et poivrot », je demande l’élu australien”

  1. patoudoux said

    Oskar Freysinger dansant en tutu dans la salle du Conseil national? L’homme a déjà posé en peignoir sur son lit, son fusil de chasse bien en main, alors en tutu, l’idée n’est pas si loufoque…

  2. Beulemans said

    Si vous voulez un coup de main de Beulemans pour casser des bouteilles de bière sur la gueule des parlementaires UDC, Beulemans est prêt: demandez et il tapera. Service après-vente pas assuré mais l’essentiel est de participer.

  3. Ann said

    Blong’, tu sais bien à quel point je peux être sensible sur la question australienne…néanmoins pour te faire honneur j’examinerai le problème de plus près en partant avec mes ballons pour faire souffler ces messieurs ! Ca serait l’occas d’approcher un peu la politique du pays (pour peu que les débats traitent d’autres choses que le choix de l’huile en spray pour BBQ) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :