La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Rétablir quelques vérités sur Dieudonné

Posted by patoudoux sur 7 janvier 2009

Dans une publication toute récente, notre ami Van Breukelen s’insurgeait contre la dernière provocation de Dieudonné – l’invitation du révisionniste Robert Faurisson sur la scène de son spectacle. Et Patoudoux a acquiescé, estimant la provocation obstinée de l’humoriste de mauvais goût. Cela dit, je tiens aussi à dire que je m’insurge contre le traitement de l’affaire  – et par conséquent de Dieudonné – par les médias. Depuis cette fameuse soirée au Zénith, on a tout entendu sur Dieudo, on lui a même prêté des tares qu’il n’a pas, comme celles d’être devenu un révisionniste et un leader de l’extrême droite. Un lynchage médiatique en règle qui a d’ailleurs commencé en 2006 déjà lorsque l’humoriste a débarqué sur le plateau TV de Fogiel déguisé en juif extrémiste.

Le dernier dérapage en date, très symptomatique du comportement outrancier et beaucoup trop simplificateur des médias est attribué à la Télévision Suisse romande pour son débat dans lequel il est question de l’interdiction ou non du spectacle de Dieudo à Genève en février prochain. « Immonde », « ignoble », « nauséabond », « ordurier », « salopard », « sale type »: tels sont les termes qui ont été utilisés en cinq minutes pour qualifier l’humoriste et son travail. Comble du paradoxe, l’avocat opportuniste Christian Luscher, qui défend la tenue du spectacle au nom de la liberté d’expression, n’a pas de mot assez fort pour cracher sur l’humour de Dieudonné, dont l’unique leitmotiv est justement la…liberté d’expression. Les deux intervenants finissent même par se mettre d’accord sur un point: Dieudonné défend les pires thèses révisionnistes et il faudrait le bannir à vie de Genève! Et la journaliste au milieu de tout ça ne recadre absolument pas le débat, constat tout aussi symptomatique du manque de connaissance qu’ont les journalistes de la question Dieudonné – même toi Van Breukelen, je te soupçonne de critiquer Dieudo sans même avoir vu un seul de ses spectacles – tu auras l’occasion de combler ce manque ci-dessous.

La dénonciation outrancière constatée dans ce débat genevois, grossier raccourci,  est le type de comportement même qui a poussé Dieudo à devenir le provocateur monomaniaque qu’il est. Depuis l’affaire du sketch chez Fogiel en 2006, l’homme a été traité d’antisémite bien que blanchi par la justice – on le traite d’antisémite alors qu’il dénonce le sionisme -, il a été agressé en pleine rue par des extrémistes juifs et des membres du Betar ont attaqué l’un de ses spectacles (une blessée au bilan). Résultat: non sans une certaine paranoïa, il durcit le ton et s’encouble dans un registre discutable. Ce sketch, que je trouve moyennement drôle – Dieudo a reconnu l’avoir écrit juste avant l’émission en impro -, aura fait beaucoup de tort à l’humoriste. Il n’est pourtant pas condamnable du point de vue juridique.

Une discussion entre plusieurs humoristes sur Direct 8 amène un éclairage supplémentaire sur la complexité de la question. Van Breukelen, tu verras que Desproges y est cité de manière assez nostalgique…:

En résumé, même si je déplore le comportement de Dieudo, je continuerai d’assister à ses spectacles aussi longtemps qu’il me fera rire. D’ailleurs, je vous en conjure, regardez le sketch ci-dessous, c’est l’un des plus hilarants que j’aie jamais vu:

Vous aurez remarqué que ce sketch, où Dieudo campe un extrémiste musulman, n’a fait aucune vague bien qu’il ait été montré dans toute la France, en Suisse et au Canada durant une année. Contrairement à celui chez Fogiel…

Pour conclure, je terminerai sur cette affirmation d’un organisateur de spectacles d’humour à Genève, affirmation surréaliste que j’ai vue et entendue dans un autre sujet de la TSR sur Dieudo, très mauvais lui aussi: « on peut rire de tout, mais pas de n’importe quoi ». Allez comprendre… Avant de revisiter Desproges (encore lui!), vaudrait mieux tourner sa langue trois fois dans sa bouche…

Patoudoux

Publicités

6 Réponses to “Rétablir quelques vérités sur Dieudonné”

  1. Beulemans said

    Au nom de la liberté d’expression, de l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, du Père, du Fils et du Saint-esprit, et de tous les tonneaux de bière du monde, Beulemans se risque d’affirmer ici que cet article lui paraît d’autant plus favorable à l’individu Dieudonné que ce dernier y est moins visé que ses opposants.C’est à la limite de la manipulation. Habile mais peu convaincant. Brillant mais peu éclairant.

  2. blongo said

    Mon bon Patoudoux,
    J’aime pas Dieudo, je ne l’ai jamais aimé, même à ses débuts avec Elie. Depuis, j’ai pas beaucoup suivi sa carrière humorisitique, je l’avoue. Mais j’ai quand même regardé le sketch que tu mets en lien. Je dois avouer que ça m’a bien fait rire, même si je ne dirais pas que c’est le sketch du siècle.
    Mais cela n’excuse rien. Sa provoc à deux balles depuis quelques années est dégoutante, y a pas d’autre mot. Chessex, que je n’aime pas trop non plus normalement, l’a dit au micro du journal de la TSR, c’est une honte. Eh oui c’est vraiment une honte.
    Les défenseurs de Dieudo parlent de liberté d’expression. Mais avec lui la liberté d’expression est bafouée, car l’employer pour célébrer le révisionnisme est stupide. Le droit à l’humour doit aussi être défendu à tous prix, mais faudrait quand même qu’on m’explique ce qu’il y a de drôle à fréquenter Le Pen et à inviter un salopard sur scène. C’est la grosse différence avec Desproges par exemple. Avec lui, on sentait l’humour, la finesse, même quand il balançait les pires horreurs. Avec Dieudo, on ne sent que le gamin capricieux et vêxé qui ne sait plus quoi faire pour que l’on parle de lui.
    Le fait est que même tous ses copains humoristes lui ont tourné le dos.
    Et même si l’on admet que ses sketches sont drôles, le fait est que son attitude déplorable mérite le boycott à mes yeux. Attention, pas l’interdiction de son spectacle à Genève, car là on irait contre la liberté d’expression. Mais juste éviter d’aller soutenir son attitude générale en allant soutenir son humour.
    Bref, c’est dommage de gâcher un talent d’humoriste indéniable par des stupidités inutiles…

  3. dragon buté said

    Vous me connaissez et vous m’avez déjà lu, je suis un ardent défenseur de la profession de journaliste. Mais là je rejoins Patoudoux-pas-si-doux lorsqu’il dit que les vrais « coupables » dans cette histoire, ce sont les médias et pas Dieudo.
    La « polémique » a été traitée de manière bête et imbécile par la TSR et par d’autres médias, qui en ont fait « monter la sauce ».
    La seule chose emprunte de bon sens que j’ai entendue durant ce buzz est la suivante: le meilleur moyen de couper la chique à Dieudo, c’est de ne plus aller voir ses spectacles. Alors enfin, nous aurons peut-être la paix.
    Dragon fatigué.

  4. Van Breukelen said

    J’ai pas trop le temps de réagir en profondeur alors que cela mériterait. Mais faudrait voir quand même à pas confondre la critique du spectacle ou de l’homme – ce que je n’ai jamais prétendu faire – avec la critique de ce pseudo-sketch ou ce « happening » révisionniste. Je ne dis pas que Dieudonné est un nul, je dis que cette provocation est nulle, sans la moindre finesse et défend à mauvais escient la liberté d’expression. Et j’approuve Blongo qui appelle au boycott plutôt que de censurer ses spectacles : c’est précisément ce que Dieudo attend pour parler de la liberté d’expression menacée. Quant à Dragon fatigué, je lui dis qu’indépendamment des médias qui ont fait peut-être des conneries de leur côté, on ne peut pas dire que Dieudonné « n’est pas vraiment coupable » : il est coupable d’avoir incité 5000 personnes a applaudir à tout rompre un type que la plupart des gars dans le salle ne connaissaient pas et c’était d’ailleurs pour le bien de la société que ce type-là n’ait plus aucune publicité. Ne transférons pas les responsabilités…

  5. Beulemans said

    Il faudrait qu’une association (à défaut d’un individu à moins d’être très fortuné) achète TOUTES les places disponibles dans la salle. Et hop, voilà le grand humoriste révisionniste tout seul sur la scène. Mais il fallait faire ça tout de suite. A l’heure qu’il est le gugusse est déjà assuré de faire salle comble.

  6. patoudoux said

    Je me dois évidemment de répondre à vos commentaires. Cher Beulemans, fidèle lecteur de la culotte, loin de moi l’idée de faire de la manipulation. Je pense comme Van Breukelen: la provocation de Dieudo au Zénith était plutôt nulle, et je crois qu’il est possible de faire de la provoc’ avec plus de finesse.

    Mais je me permets de mettre en avant les travers des médias, qui s’insurgent face à ce geste en utilisant des raccourcis et en simplifiant le débat à tel point qu’on en arrive à dire Dieudonné = extrémiste de droite, antisémite et salopard. On ne peut pas résumer la polémique en traitant du sujet en 1’30 au JT sans tomber dans la caricature, on ne peut guère éviter le piège de la simplification en donnant la parole à des intervenants qui ne connaissent rien à l’oeuvre de Dieudo, si ce n’est ce qui a été relayé par les médias (je fais ici référence au traitement de l’affaire par la TSR, mais les autres médias n’ont guère été plus inspirés). Pourquoi, par exemple, les médias ne parlent-ils de Faurisson que comme celui qui a nié la Shoah, et pas comme celui qui a nié la déportation et l’esclavagisme des noirs? A lire la presse, on croirait que Dieudo adhère aux thèses de Faurisson et serait ainsi lui-même un révisionniste. Or je doute fort qu’il soit d’accord avec Faurisson sur la traite négrière…

    Je mets donc en garde contre la simplification du débat, et précise au passage que Desproges aurait sans doute quelques procès à son cul (ou plutôt Montcuq) s’il pratiquait encore son humour de nos jours.

    Cela dit, le meilleur moyen de s’insurger contre les frasques de M’bala M’bala, pour autant qu’on le veuille, serait effectivement de boycotter son spectacle. En lynchant Dieudo sans aucune finesse, les médias ne font que reproduire les mêmes procédés que l’humoriste utilise dans sa stratégie de communication.

    Je tiens à le préciser pour ceux qui commenceraient à en douter: Dieudo n’a tué ni blessé personnes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :