La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Des coups de gueule qui méritent un coup de boule

Posted by Van Breukelen sur 10 janvier 2009

met004En une semaine, j’ai pu voir qu’un des plus gros débats du moment dans notre bonne Suisse romande n’était pas la crise financière, ni la poursuite du processus de guerre au Proche-Orient, ni même Dieudonné et ce qu’on doit en faire. Que nenni ! Ce contre quoi plein de lecteurs de divers quotidiens lancent des coups de gueule, c’est contre les services de voirie et les trottoirs gelés. Voilà un sujet qui nous touche, hein ? On en parle ici, ici, ici et ici.

Bon j’explique un peu pour que nos lecteurs étrangers du Hainaut comprennent. J’habite comme j’imagine 60 à 70% de la population helvétique dans une région qu’on appelle le Plateau, entre la chaîne du Jura et celle des Alpes. Altitude : grosso modo 500 mètres. Je n’ai jamais vécu aussi bas et la neige est un élément nécessaire de mon paysage et de mon précaire équilibre mental, ne serait-ce que quelques jours par an. J’ai pesté et râlé depuis un an et demi de ne pas avoir vu un seul jour blanc sur le paysage, hormis un rot tardif de l’hiver en avril qui a laissé des traces blanches aussi fugitives qu’une ligne de coke devant le nez d’Amy Winehouse.

Or donc, le 31 décembre, pataplaf, 15 centimètres de neige se répandent dans le paysage. J’aime l’hiver parce que quand la neige est tombée, le son change, les frontières s’estompent, les gamins sont joyeux, il flotte dans l’air un parfum d’exception. Et le mieux, c’est quand cela dure. Et justement, cela dure. Dix jours de températures négatives, la neige craque sous nos pas, certaines ruelles sont inaccessibles. Et les trottoirs sont gelés.

givre09-05-04Evidemment, il y a un risque qu’on se casse la gueule. Evidemment, les carrossiers de tout le pays ont la banane. Evidemment, ce n’est pas forcément drôle pour tout le monde. Mais c’est aussi cela le parfum unique de l’hiver quand rien n’est comme d’habitude. Alors que la voirie expectore sur les routes quantité de sel, qu’elle privilégie les axes essentiels, voilà-t’y pas que mes con citoyens sont exaspérés de voir que le 3 janvier les trottoirs sont encore gelés. Mais que fait la voirie ? crie-t-on dans certaines chaumières. Et le plus grave, disent encore d’autres, est que l’on ne peut plus rouler convenablement en ville de Neuchâtel parce que les passants, qui ont bien raison, circulent sur la route pour ne pas se casser la tronche sur un trottoir verglacé.

Je n’ai rien contre les coups de gueule contre l’administration ou les élus. Mais là, tant d’insensibilité devant l’étrangeté éphémère des villes touchées par la grâce, pardon par la glace, cela m’énerve. On veut bien qu’il neige, mais alors tout doit être « poutsé » vite pour que tout soit comme avant. Pauvre pays aux petites, toutes petites, préoccupations…

Van Breukelen

Publicités

6 Réponses to “Des coups de gueule qui méritent un coup de boule”

  1. Psykopat said

    J’ai suivi à distance les débats à Neuchâtel. Je suis atterré: je ne pensais pas qu’il y avait autant de con citoyens pathétiques dans mon cher canton d’adoption. Jetez donc un coup d’oeil aux groupes Facebook et aux lettres de lecteurs pour avoir une idée de l’étendue du délire. Tout y passe… On y confond les compétences du Canton, des Communes et des privés. On s’en prend aux politiciens (du moins à certains d’entre eux) pour ne pas avoir empêché la neige de tomber ou pour ne pas avoir exigé de l’hiver de faire preuve de retenue. On met en cause – à tord – certains programmes d’économies. On critique le personnel de la voirie qui n’en fiche vraiment pas une. On s’insurge contre cette atteinte à la liberté d’utiliser sa bagnole. Il n’en faut pas beaucoup pour que certains descendent dans la rue pour réclamer l’interdiction pure et simple de l’hiver ou exiger un règlement sur les chutes de neige (on pourrait en fin de compte les limiter à 5 cm juste pour faire joli dans le paysage et les interdire sur la route)…

    Du délire je vous dis…

    Psykopat

    PS: Fréquentant le même fitness qu’Amy Winehouse (si, si!), je m’insurge contre cette allusion malvenue. Elle a repris le sport et va beaucoup mieux!

  2. Beulemans said

    Beulemans propose de livrer des tonneaux de mousse de bière en été à Neuchâtel pour que les habitants ne soient pas choqués quand tombe la neige en hiver.Ok ça sent pas la rose, mais leurs conneries à eux, c’est du niveau prout.com!

  3. dragon buté said

    Salut van Breu et autres commentateurs,
    je comprends bien votre point de vue « poétique » sur la chose neigeuse et vos coups de gueule contre les gueuleurs. Mais je suis restée frappée par un commentaire lu dans « L’Express ».
    Un jeune disait qu’il était allé en ville de Neuchâtel pour fêter son anni. Quelques bières plus loin (ça plaira à Beulemans), il a voulu changer de brasserie et entre-temps, s’est fracturé une jambe et un poignet sur cette belle glace si « éphémère ».
    Je trouve cela cher payé pour un peu de beauté, voyez-vous. Surtout que si vous vous êtes promenés à Neuch en ces journées, il n’y avait rien de beau dans tout cela. C’était triste, voilà tout.
    Dragon.

  4. Beulemans said

    Ah cher Dragon Brûlé, la beauté ça a pas de prix. Parole de Beulemans. Regarde Michael Jackson par exemple. Tu crois que son ravaleur de façade a fait ce chef d’oeuvre gratos?
    Allei, à ta bonne santé!

  5. Beulemans said

    Excuse-moi, cher Dragon, j’ai tapé brûlé pour buté. Heureusement que j’ai pas écrit Dragonne!

  6. patoudoux said

    Non mais franchement Dragon, tu travestis la réalité en plus! Tu as omis de préciser que le gars qui s’est cassé la gueule avait bu déjà une bonne dizaine de bière (et la bière belge est corsée, c’est bien connu) avant de décider de changer de bar. Alors on va quand même pas accabler la voirie de Neuchâtel parce qu’un gars qui ne voit plus ses pieds glisse sur une plaque de glace et se retrouve avec une jambe « à la blongo », hein?

    Ah la la, comme je rêve de revoir un hiver de 1985, avec un mètre de neige (à peu près ma taille de l’époque) dans mon verger, des pendulaires qui se rendent au boulot en ski de fond, etc…

    Vive l’hiver, vive la neige!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :