La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

America the beautiful ou comment j’ai vaincu… rien du tout

Posted by dragon buté sur 25 mars 2009

passeport-suisseJe pars tout bientôt en voyage aux Etats-Unis. Ca n’intéresse sûrement pas grand-monde, je le conçois. Mais la préparation de ce périple a été et est si énervante et ressemble tant à un parcours du combattant que j’ai voulu en faire part ici. Et ce aussi avec une idée derrière la tête: la prochaine votation en Suisse sur le passeport biométrique.

Donc, plein d’enthousiasme, je décide de m’engager, jeune et naïf, dans le processus d’obtention de l’autorisation de séjour touristique sur sol américain. Autant le dire tout de suite, lorsque j’en ai eu fini, j’étais beaucoup moins jeune et plus du tout naïf.

Première chose à faire: s’enquérir des démarches sur internet (Deo gratias, internet existe… sans quoi j’aurais pu entrer aux USA seulement le jour de mes soixante ans). Magnifique admin.ch, le site des autorités helvétiques. Très clair, si vous êtes dans le secret des Dieux. Un peu moins pour le novice que j’étais.

Mais je parviens toutefois à comprendre, au bout de quelques heures d’analyse de texte, que j’ai deux choix: soit le visa, soit le passeport pseudo-biométrique que la Suisse propose depuis peu. Ayant refait mon ancien passeport il y a peu, j’opte de prime abord pour le visa. Ach, grossière erreur de débutant. La honte est sur moi.

Depuis admin.ch, je suis donc redirigé vers l’ambassade US à Berne et c’est à que ça se corse. Tout est en english, langue avec laquelle je n’ai pas de problème particulier. A une exception près, lorsqu’il s’agit de démarches administratives. Bref, je ne pige rien mais je tente le coup quand même. Jusqu’à ce que j’arrive aux conditions d’obtention dudit visa. L’Odyssée compte moins de mots que le formulaire. Le demandeur doit tellement montrer patte blanche qu’elle risque d’en devenir transparente. Sans oublier le prix de ce visa et le prix du voyage jusqu’à Berne pour aller le chercher, qui équivaut au final au prix d’un nouveau passeport.

Après énervement et invectives, je vous passe les détails et je renonce au visa pour me tourner vers le passeport pseudo-biométrique, appelé passeport 06. Ca a l’air mieux pour mes nerfs, me dis-je, naïvement. Et c’est vrai, dans un certain sens. Il faut d’abord se rendre aux bureaux de sa commune pour faire une demande. Et payer 200 balles.

madLà, une charmante dame remplit un formulaire et vous dit: « vous devez prendre rendez-vous dans sept jours au centre biométrique de votre choix ». Et en Suisse, y’en a pas des masses. Mais vous faites comme elle dit. Attendre 7 jours, prendre rendez-vous, aller sur place.

Et là bien sûr, vous arrivez devant le bâtiment et, poli et naïf que vous êtes, vous ouvrez la porte à un couple de vieux et les laissez passer devant vous. Pas de souci, vous dites-vous, car il y a plusieurs guichets et plusieurs dames. Mais les vieux, ils ont toujours un truc qui va pas. Du coup, les dames s’agglutinent à leur guichet, et vous, vous attendez. Au bout d’un délai respectable, c’est votre tour. Là, on en est déjà à une dizaine de jours de prise de tête. On vous taxe encore 50 balles. Et on vous dit d’attendre. Hum.

Puis une nouvelle dame prend votre visage soigneusement en photo. Une photo biométrique, qui calcule les distances entre vos yeux, entre un oeil et votre bouche, et Dieu sait quoi encore. Ca prend 5 minutes et basta. Tout ça pour ça, vous dites-vous en sortant.

Et quelques jours après, le précieux sésame arrive dans votre boîte. Youpie, vous pensez ouvrir une bouteille de champagne pour fêter cela.

L’histoire pourrait s’arrêter là. Mais c’est mal connaître la pugnacité des autorités américaines. Eh oui, elles ont inventé un nouveau gadget. Le formulaire ESTA. A remplir au moins 72 heures avant le départ. Pour obtenir l’autorisation de poser un peton mal assuré sur le précieux territoire national. Moi, naïf, naïf, je pensais qu’avoir un passeport biométrique et suisse, ça suffisait. Quelle nouille!

Donc, un formulaire, plein de questions aussi débiles les unes que les autres. Etes-vous toxicomane? Avez-vous autrefois été impliqué(e), ou êtes-vous maintenant impliqué(e), dans des activités d’espionnage ou de sabotage ; de terrorisme ; de génocide? Avez-vous fait prévaloir votre immunité pour échapper à des poursuites judicaires ?

halloweenIl est vrai que si j’étais responsable d’un quelconque génocide, c’est sur ce formulaire-là que j’aurais envie de faire mes aveux. Mais il y a pire, il y a plus vicieux. Pour déposer cette %&%ç* » demande, il faut cocher une case qui précise que le requérant renonce à tout droit de recours si on lui refuse l’entrée aux Etats-Unis. J’en suis resté pantois. Je ne pose même pas la question de la légalité de tout ceci.

Bref, j’ai fait tout cela. J’ai obtenu une réponse positive. Comme le bon élève que je suis. Je peux prendre l’avion. Mais rien n’est joué pour autant. Car mon admission sera encore examinée par un agent de l’immigration à ma descente de l’avion. Elle pourrait encore être refusée. Et c’est aussi à ce moment-là qu’on me prendra mes empreintes. Je sens déjà que je vais adorer.

Alors les gars, on peut penser que le vrai passeport biométrique, avec toutes les données (empreintes,…) sur lequel on votera en mai, simplifiera la vie des voyageurs. Mais on peut aussi penser que c’est à nouveau passer un caprice américain. Et comme avec tous les gamins, une fois qu’on leur passe un caprice, un autre vient immanquablement.

Dragon, en colère et fatigué aussi.

Crédits photos: [phil h] , estherase et rexb sur Flickr.

Publicités

2 Réponses to “America the beautiful ou comment j’ai vaincu… rien du tout”

  1. […] Après les déboires déjà évoqués avant le départ, je m’attendais à un accueil revêche à la descente de l’avion, […]

  2. Ann said

    Ouais mon bon, si t’avais fait ton passeport entre 2004 et 2006 t’aurais pas eu tous ces prob…c’est pourtant simple bon dieu. Une semaine à NY ca se prépare minimum 5 ans à l’avance si tu veux entourer les infos importantes avec les bons cercles de couleurs dans ton Lonely.
    IIIIII looooooooove Americaaaaaaaaaaaa…
    Dave

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :