La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Comment faire un film qui manque d’images? Critique de « Millénium »

Posted by dragon buté sur 9 mai 2009

MilléniumComment transposer à l’écran un pavé en deux heures de film? Comment rester fidèle à une intrigue touffue à l’extrême? Comment ne pas décevoir les fans, les millions de fans de la trilogie? Comment choisir son héroïne, alors que chaque lecteur s’en est fait une idée précise?

Peter Jackson s’est à coup sûr posé mille fois chacune de ces questions, lorsqu’il a porté à l’écran le « Seigneur des anneaux ». Il a été rejoint dernièrement dans ses questionnements par le danois Niels Arden Oplev, qui vient de terminer la réalisation du premier tome de la série « Millénium », de Stieg Larsson.

« Millénium » tome un, tiré du roman « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes », sort sur les écrans suisses mercredi. Critique engagée d’un Dragon adorateur de la trilogie.

La constatation première à faire après avoir vu le film, c’est que Niels Arden Oplev est resté incroyablement fidèle au roman. Côté intrigue, les épisodes manquants peuvent être comptés sur les doigts de la main. Tout y est, chaque rebondissement, chaque personnage, chaque développement de l’enquête menée par le journaliste Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander. Cela tient du prodige, tant le roman est précis et détaillé. Du coup, le film est haletant, comme l’est le roman.

Fidèle, donc. Trop. Par crainte peut-être de ne pas décevoir les millions de lecteurs de « Millénium », le réalisateur a voulu trop bien faire. Au détriment d’éléments essentiels.

Premièrement, la psychologie des personnages est à peine effleurée, alors qu’elle est primordiale pour la compréhension de leurs actions. Dans le film, la psychologie n’est perceptible qu’à travers les actes des héros. Alors que dans le roman, c’est l’élément qui détermine leur comportement. Renversement de logique décevant car trompeur. Les personnages y perdent une partie de leur crédibilité et un peu de leur intérêt.

Noomi Rapace, incroyable de violence intérieure

Noomi Rapace, incroyable de violence intérieure

Deuxièmement, le thème de la violence faite aux femmes n’est pas abordé de manière explicite, alors que c’est l’un des ressorts principaux de l’intrigue des « Hommes qui n’aimaient pas les femmes ». Le film montre de façon crue et choquante la violence contre les femmes, surtout Lisbeth. Mais à aucun moment cette violence n’est thématisée. Elle n’est que montrée.

Et finalement, la volonté de ne rien « louper » du livre pose la question du langage cinématographique. A vouloir trop en dire, le réalisateur oublie qu’il fait un film. Pour le coup, on aurait plus l’impression de voir un documentaire. Nul moment de pause, très peu de soin sur les ambiances. Paradoxalement, « Millénium » est un film qui manque d’images. Un film trop écrit, qui n’en est pas vraiment un.

Malgré ces critiques acerbes, il ne fait aucun doute que Niels Arden Oplev a bien fait son boulot. Peu de lecteurs seront vraiment déçus, car tout le roman se trouve dans le film.

Et le réalisateur dispose d’atouts majeurs dans les acteurs qu’il a choisis. Noomi Rapace, qui joue Lisbeth Salander, propose une performance effarante en rendant  la violence qui soutend la psychologie de son personnage. Michael Niqvist interprète quant à lui avec beaucoup de mesure « SuperBlomkvist » et lui confère la crédibilité que l’intrigue lui refuse.

Bref, un film qui manque d’images mais qui est sauvé par ses acteurs. Le Dragon ira sans faute voir les prochains épisodes, et s’en réjouit même.

Dragon buté.

Publicités

9 Réponses to “Comment faire un film qui manque d’images? Critique de « Millénium »”

  1. Anaïs Oddou said

    Il me tarde en tout cas d’aller le voir, j’ai adoré ces romans !

  2. patoudoux said

    Ah, me réjouis de voir ça! De toute façon, c’est quasi impossible de satisfaire les cinéphiles et les fans d’une saga romancière. Peter Jackson s’est approché de la perfection avec ses Hobbits, mais c’est rare…

  3. blongo said

    Lisbeth for president! Et, en passant, au niveau adaptation de roman, celle de « Anges et Démons » a l’air bien gratiné, genre gros gruyères qui tache. Bon, faut dire que le roman était déjà très emmental-reblochon-roquefort. Enfin je me comprends. Et si quelqu’un a vu la scène de l’hélicoptère, qu’il me raconte.
    Mais revenons à nos moutons: Lisbeth for president et à Mikael comme Premier ministre. Cela a quand même plus de gueule que Sarko-Fillon…

    • patoudoux said

      « emmental-reblochon-roquefort »: pas mal comme image!

      Dans le même genre d’expressions très évocatrices, j’adore « oeuf-jambon-fromage ». Mais je ne te dirai pas qui a sorti cette belle phrase, c’est un humoriste que tu n’aimes pas trop…

    • Pikatchoune said

      Blongo qui choisit des images fromagères, étonnant, non ?

  4. Clyne said

    Ah non, non, non, non !! Tu ne peux pas dire que le film est fidèle au roman !!!

    Un nombre incalculable de détails sont manquants, l’histoire a été modifiée, l’enquête est résolue très facilement par Mikael et Lisbeth et j’en passe !!

    J’ai pour ma part été TRES déçue de cette adaptation !

  5. blongo said

    D’un autre côté, enlever des détails, cela évite d’avoir un film de 6 heures. Mais je suis d’accord qu’il manque un peu de psychologie des personnages

  6. dragon buté said

    Je comprends la frustration de Clyne, mais comme il le dit lui-même, ce qui manque, ce sont des « détails » de l’intrigue.
    Au final, un film reste un film. Et si vous n’acceptez aucun changement, autant relire le livre!

  7. sophia said

    Moi je trouve que ce n’est pas si mal quand la psychologie n’est justement percepible qu’à travers les actes des heros comme dans ce livre hallucinant le krack de lumiere de paul hemyk victor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :