La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Culture en miettes : une nouvelle rubrique

Posted by Van Breukelen sur 7 juin 2009

15899841_1b44e3f11dAhhh la culture. En fouillant de près les archives de ce blog, je constate que notre rubrique culture est pour le moins éclectique, oscillant entre critique de cd et drapeau portugais, en passant par un récit de voyage à New York. Cela m’a donné matière à réflexion et une idée.

Qu’est-ce que la culture aujourd’hui, hmm ? Vaste sujet de dissertation et j’ai passé l’âge de disserter. Mais enfin. On pourrait se contenter de la définition de l’UNESCO: « Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd’hui être considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. » Hmpff. Vous pouvez répéter ?

Pour les besoins de mon exposé, je distinguerai subjectivement et en toute partialité 4 types de culture: la culture de bistrot, la culture confiturière, la culture guillotine, la culture en semis.

bistrot+d'André+-façadeLa culture de bistrot, ou la culture populaire, est celle qu’il faut avoir pour ne pas paraître un extra-terrestre auprès de vos collègues. Elle nécessite deux outils évidents : la télévision et Internet. C’est la culture du buzz, dont parle remarquablement dragon buté. Celle qu’il faut avoir pour ne pas être largué lorsqu’on parle de l’ours blanc de Lost, des ravages du mentos dans le Coca-light ou de l’injuste élimination de Camélia-Jordana. Un classique : l’habituel « qui sort avec qui ? » dont la réponse exige pour les téléspectateurs de « Top Models » ou « Amour, Gloire et Beauté », à la fois une patience infinie et une aisance dans la jonglerie mentale proportionnelle à la jonglerie des corps dans le feuilleton. Culture indispensable pour afficher une certaine normalité facilitant la conversation de base entre amis.

tartine_confitureLa culture confiturière est la plus horripilante. Ce n’est pas d’avoir de la culture, c’est de l’étaler, faisant passer pour des évidences le fait de connaître l’oeuvre de Quinte-Qurce, de savoir que van Hoogstraten est un élève de Rembrandt, et de réciter la date de fondation de  Tenochtitlan (1325). La culture confiturière, très sorbonnarde, est un bric-à-brac de connaissances qu’on tente de mettre en valeur en considérant l’immense majorité des autres pour des cons. Disons-le: ce n’est pas parce qu’on ne sait pas qu’on est con. Celui qui triomphe à « Questions pour un champion », de quoi est-il champion au juste ? De mémoire ?

guillotineLa culture guillotine est l’accompagnement privilégié de la culture confiturière, c’est la culture de classe, celle qui consiste à exclure la culture de bistrot, pollution intellectuelle du champ culturel. La culture guillotine ne se contente pas de considérer les autres comme des cons, elle les rejette dans un élan d’élitisme patricien, condamne la littérature policière ou pire les bandes dessinées comme des impuretés, éradique la télévision, crache sur la tombe du rock, vilipende tout ce qui est « vulgaire ». Dans ce monde-là, un artiste qui a du succès n’est d’ailleurs plus un artiste : hop, à l’échafaud ! Les seuls moments où la culture guillotine est drôle, c’est lorsqu’elle se déchire dans des conflits internes : la guerre des Anciens et des Modernes, les contempteurs de l’art contemporain contre les adorateurs des merdes en boîte de Piero Manzoni (un peu de culture confiturière au passage …), les cris d’orfraie des poètes en vers à l’encontre de la poésie en prose, etc.

Micocoulier-semisLa culture en semis enfin est celle qui force mon admiration. Ce n’est pas de la culture pour singe savant qui aime à montrer l’étendue de sa mémoire, ce n’est pas de la culture pour discriminer, mais ce n’est pas non plus de la culture accessible par YouTube. Je remarque que les grands hommes politiques ou les grands universitaires qui se cachent en minorité dans une majorité de pros de la confiture, disposent d’une culture formidable qui les aide à réfléchir et/ou à agir. Ils démontrent qu’apprendre n’est pas simplement connaître, mais se servir des connaissances qui, une fois plantées, ont su germer et se développer pour donner des fruits plus tard avec toutes leurs saveurs. Les grands journalistes aussi utilisent cette culture pour mieux comprendre et faire comprendre la réalité quotidienne.

Je ne suis pas un grand journaliste, ni un grand universitaire et encore moins un grand homme politique. Mais rien n’est encore joué, même si ma mémoire me lâche de plus en plus. Je continue à apprendre, jour après jour. Et ce blog peut, éventuellement, me servir à arroser mes semis culturels pour entretenir ma mémoire. Aussi ai-je eu l’idée de créer une nouvelle rubrique du blog, que j’alimenterai de sept en quatorze et qui s’appellera Culture en miettes. L’idée est de mettre par écrit quelques miettes de savoir glanées ici ou là, du savoir significatif – pas de dates inutiles à connaître ou d’affluents du fleuve Congo que les petits Belges devaient, à une époque, apprendre par coeur : Lubidi, Lufura, Luapula, Lukunga…. Un peu de culture pour nous faire réfléchir et résister aux appels des sirènes et des moutons de Panurge. Cette culture en semis permet de révéler que les milliers de paires de chaussures d’Imelda Marcos ne sont pas sans lien avec les toiles d’araignée d’Héliogabale, empereur romain décadent et sujet de mon futur post dans cette rubrique. Stay tuned.

Van Breukelen

  • Crédits photos: flickr.com pour la première, Google images pour les autres
Publicités

2 Réponses to “Culture en miettes : une nouvelle rubrique”

  1. […] Culture en miettes : une nouvelle rubrique […]

  2. […] le Tour c’est aussi des anecdotes à ressasser sur les pentes du val de Bagnes pour avoir l’air intelligent en attendant la caravane.  Dans cette première leçon de vivre en société, l’explication […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :