La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Charlene Riva et Myla Rose Federer, les nouvelles Serena et Venus?

Posted by blongo sur 24 juillet 2009

Le plus beau trophée n'est pas toujours celui que l'on croit

Le plus beau trophée n'est pas toujours celui que l'on croit

C’était l’événement le plus attendu de l’été, mais aussi le plus secret, dans l’univers tennistique. Alors que tout le monde se fiche complètement de l’évolution des tournois en cours, à Indianapolis ou Bad Gastein par exemple, alors que, comme d’habitude, rien ne se passe de fondamental entre Wimbledon et l’US Open, la nouvelle fait l’effet d’une bombe au sein de la jet-set de la balle jaune. La naissance de jumelles dans la famille Federer! On pourrait plutôt parler d’une bombe à retardement, puisque qu’il s’agit c’est sûr de futures potentielles soeur Williams.

Dans 20 ans, on entrevoit déjà une Charlene Riva Federer à la première place WTA et une Myla Rose Federer en numéro deux mondiale! Des bookmakers anglais ont déjà flairé le bon coup et lancent déjà les paris: laquelle gagnera Wimbledon en premier, à quelle date, seront-elles championnes en double? Ben dis donc! L’espoir le plus fou qu’après les années à vibrer pour Roger, après deux décennies presque certaines de vide tennistique en Suisse, on pourrait à nouveau trembler derrière nos écrans. Des duels enflammés entre Charly et Myla, comme à la grande époque de Serena et Venus. Ou une équipe de Fed Cup entièrement Federer. Notre imagination déborde déjà de bonheur…

De plus, comme toujours, le Roger réussit à gérer cet événement bouleversifiant avec brio. Cette paternité arrive en effet exactement au bon moment du point de vue carrière et vie de famille. A croire que Monsieur et Madame Federer ont pu décider du jour-même de la venue au monde de ces deux jumelles.  Quand la star des stars dompte les éléments et la nature… Sur le plan sportif, cet heureux moment arrive pile quand il le faut: Federer vient, avec brio, de gagner à Wimbledon et de retrouver sa place de numéro un mondial. Ensuite, cette partie de la saison n’est pas la plus lourde pour le maître.  Il ne participe à aucun tournoi avant le 10 août à Montréal et il n’a que peu de points ATP à défendre durant cette période, ni au Canada, ni à Cincinnati la semaine suivante (contrairement à Nadal par exemple). Ainsi, les spécialistes imaginent bien une période très « light » pour Roger. De quoi pouponner un brin avant la reprise des choses sérieuses, le 31 août à l’US Open.

Verra-t-on un jour Charlene ou Myla là au milieu?

Verra-t-on un jour Charlene ou Myla là au milieu?

Au-delà du rêve, c’est tout de même assez fou de voir comme une naissance peut faire la Une de TOUS les médias. La plupart des journaux ont certes seulement communiqué l’information avec l’une des seules photos du couple mise à disposition par les agences. Le Matin avait même lancé dans son édition du jour, donc avant de connaître la nouvelle, un concours pour deviner le nom du bébé… Il faut dire, comme notre dragon buté préféré l’a souligné, la presse se rue sur toute forme de news durant l’été. Mais c’est sûr que l’événement aurait fait autant de tapage diurne s’il avait eu lieu en pleine actualité chaude. En Helvétie et même ailleurs, ces naissances font plus de bruit que jamais, reléguant celles des rejetons Pitt-Jolie au rebut médiatique.

Comme de bien entendu, l’événement nourrit aussi goulûment la glose de la toile. Il faut dire, comme on le sait déjà, que ce bougre de Federer a bigrement bien appris à communiquer au moyen des nouvelles technologies. A 10h déjà, il annonçait sur facebook qu’il avait « some exciting news to share with you »: « Late last night, in Switzerland, Mirka and I became proud parents of twin girls! (…) They are both healthy and along with their mother, they are doing great. » Et de conclure: « This is the best day of our lives. » Comme quoi, même le champion des champions préfère, du moins l’affirme-t-il, pousse-pousser, loletter et gazouiller que gagner un 15e titre en Grand Chelem. Voilà qui ne met pas de l’eau au moulin de notre Van Breukelen, qui a osé l’intolérable et énôôôôôrme affront de critiquer cette paternité.

Toujours est-il que quatre heures après cette annonce tonitruante, près de 70’000 personnes avant affirmé au maître des maîtres qu’ils aimaient follement cet événement. Et plus de 20’000 personnes avaient laissé un commentaire dressant des couronnes de louanges au couple: des congratulations en veux-tu en voilà, mais aussi des affirmations de l’extrême beauté des prénoms choisis (si, si) et même des espoirs que Federer conserve néanmoins son envie de jouer. Ou encore la requête de mettre rapidement des photos des chérubins sur fb. Ce que Roger n’a heureusement pas (encore) fait.

Bon, trêve de blabla, et souhaitons tout de même de beaux jours aux bambins, aux parents et évidemment au futur du tennis suisse. Et on peut souffler un bon coup, Roger et Mirka n’ont pas choisi d’appeler leurs filles Princess Roger I et Princess Roger II…

blongo

Crédit photos: nicgenin et jpellgen sur flickr

Publicités

3 Réponses to “Charlene Riva et Myla Rose Federer, les nouvelles Serena et Venus?”

  1. kryss la star said

    cette nouvelle ma tellement emerveillee jadore federer et quand il est content moi aussi.

  2. Ann said

    Mon dieu, mais qu’on laisse ces deux petites crevettes en paix et qu’on ne leur dessine pas une voie toute tracée…nan mais, was fur ein Winter, je vous le demande…

  3. Ann said

    Salutations a Kryss la Star…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :