La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

J’aime, j’aime pas (3) : spécial Québec

Posted by Van Breukelen sur 30 juillet 2009

vue-du-lac-des-sablesDe retour d’un voyage professionnel au Québec – enfin disons un peu professionnel -, j’ai pu visiter à toute vitesse la belle province en alignant pas moins de 1300 kilomètres en trois jours: Montréal, Québec-city, Les chutes de Montmorency, Les cantons de l’Est et le parc du Mont-Tremblant avec retour à Montréal tous les soirs: du costaud. Compte rendu subjectif.

J’aime les Québécois. Et pourtant, je suis fan des Belges, mais les Belges sont de sacrés déconneurs dans le privé et restent assez froids en public. Les Québécois, je ne sais pas pour le privé, pas vraiment eu le temps de développer de relations intimes, mais pour l’accueil, chapeau. Je n’ai jamais vu des gens aussi aimables, souriants et serviables dans leur boulot. Pas un qui faisait la gueule. J’ai passé des minutes entières avec des gars qui me disaient comment aller au mieux au point B sans oser leur dire que de toute manière j’avais un GPS dans la voiture. Et il est infiniment plus valorisant de s’entendre dire « c’est correct » plutôt que notre froid « d’accord »…

J’aime pas les autoroutes. J’ai adoré les routes défoncées par le gel, les chemins de terre et tout ce qui donnait un peu de relief à la conduite. Tandis que les autoroutes, pardon, mais autant s’injecter du Propofol. C’est limité à 100 petits km/heure, c’est droit, mais alors droit, et cela traverse, pour celle entre Montréal et Québec, des paysages sans intérêt, à peine si on voit le Saint-Laurent pourtant proche.

ville-de-quebec-chateau-frontenac-chateauJ’aime les lacs. J’ai toujours aimé les lacs et leur vue apaisante. Mais, en général, ils attirent d’autres regards que le mien. Au Québec, il y a pratiquement un lac par habitant. Difficile de décrire l’impression fantastique lorsque vous êtes seul sur un ponton à observer la quiétude du lac Catherine ou du lac Herman ou du lac Escalier ou du lac des Sables ou…

J’aime pas les moustiques. Le seule autre peuplade à observer intensément les lacs, c’est ces maudits maragouins. Agressifs les diptères, un concentré de méchanceté qui te vrombit autour. Soit tu as un répulsif, soit ta vue quiète sur le lac Catherine est une vue furtive.

J’aime la vie québécoise en été. Je ne sais pas si c’est pour expurger les frustrations de l’hiver passé en solitaire, mais toutes les villes du Québec ont l’air d’être en fête pendant la belle saison. Les gens sont dehors le soir, l’ambiance est bon enfant, les troquets sont sympas et rarement miteux, on trouve même dans le Vieux-Montréal, un bar qui diffuse en live des tubes français des années ringardes qu’adore Blongo. Mais ce n’est pas tout, la foule d’activités à entreprendre est massive : vélo, randonnée, quad, canoé, balade sur le Saint-Laurent, observations de la nature, etc. Impossible de ne plus savoir quoi faire le dimanche !

J’aime pas les taxes et pourboires. Soyez gentils, Québécois de mon coeur, mais incluez le pourboire et les taxes directement dans vos cartes de restaurant. On a beau le savoir avant, le menu à 35 dollars que vous payez 45 dollars a du mal à être bien digéré. Surtout que le pourboire est à 15% obligatoire et que toute infraction est mal vue.

J’aime le Château Frontenac. On a beau le connaître en photo, se trouver devant lui, ça en jette, la vue depuis lui, ça en jette aussi. J’y passerai une nuit avec ma blonde, c’est sûr. C’est pas si cher en plus. Enfin, sans les taxes.

J’aime pas devoir rentrer. Il y avait encore tant de choses à voir, tant de trucs à faire. Je reviendrai. Peut-être même deux fois, dont l’une en hiver, parce que ce pays n’est pas un pays, c’est l’hiver, qu’il paraît.

Van Breukelen

Publicités

4 Réponses to “J’aime, j’aime pas (3) : spécial Québec”

  1. blongo said

    Blongo n’avait pas encore réagi sur les « tubes des années ringardes qu’adore Blongo ». Non, mais van B, il veut qu’on sorte pour régler cela sur le trottoir? Jamais Blongo ne laissera quelqu’un dire du mal de Julie Piétri, Jackie Quartz ou Pascal Danel. Non mais. Blongo s’insurge, mais Blongo aime aussi le Québec, mais si un fichu incident l’a empêché de s’y rendre il y a pile une année…

  2. […] j’aime pas : spécial Québec By Fred Paréo Le billet de Van Breukelen sur La culotte à l’envers, un webzine créé par une équipe de journalistes professionnels […]

  3. Beulemans said

    Beulemans est allergique à la neige, au froid, aux sapins, au sucre d’érable, mais il ignore la qualité de la bière québecoise… elle permet peut-être de supporter la neige, le froid, les sapins et le sucre d’érable…

  4. gamze said

    pffffffffffff.
    ya pas queu ce chateau et en plus il est horible ce chateau.
    ce ki son a mon ville il est plus beau…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :