La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Les fumeurs bannis, place aux mangeurs de viande!

Posted by blongo sur 14 août 2009

Quoi de plus aguichant?

Quoi de plus aguichant?

Vous entrez au restaurant l’appétit aiguisé, l’humeur bonhomme et le serveur, sérieux comme un I majuscule, vous regarde d’un air narquois et vous demande: cher monsieur, mais voulez-vous une table viande ou non-viande? L’envie alléchée du bon repas et l’esprit guilleret s’en vont au galop, c’est sûr. Et pourtant l’intégrisme de certains à propos des repas au bistrot pourrait nous mener à de telles situations incongrues. Il n’y a rien de pire que les intégristes de la nourriture, il faudrait les couler sous dix kilos de béton, comme dans les bons films de gangsters.

Mais revenons au début de l’affaire. Une bonne partie de la presse s’est fait l’écho cette semaine d’un hurluberlu protecteur des animaux exigeant que les mangeurs de viande soient à l’avenir placés à l’écart dans les restaurants. Parqués loin du regard sensible de certains. Des idées farfelues, on en a déjà entendues, mais des inepties commes celle-là, c’est rare. Je n’ai rien contre les protecteurs d’animaux, mais il ne faut pas pousser non plus. Après les fumeurs, bannis des restaurants (ce qui peut se comprendre, car manger à côté d’un fumeur de cigare est très désagréable), voilà les carnivores mis à l’index des plaisirs de la table. Non, mais, pour qui il se prend le Brigitte Bardot des temps modernes. Pourquoi pas exclure les amateurs de laitue, les fans de navets et les inconditionnels de la betterave? Ou les buveurs de bière, les blonds, les moustachus ou les fans de foot?

Le monsieur en question affirme dans 20 minutes que « la consommation de viande est incivile, peu chrétienne et cause des dommages considérables aux personnes sensibles. Les enfants, les jeunes de moins de 18 ans, tout comme les végérariens et les végétaliens doivent être protégés de la vue et de l’odeur même de la viande sanguinolante ». Ce tissu d’âneries mérite quelques précisions. Premièrement, je ne vois pas ce que les chrétiens pourraient reprocher aux mangeurs de viande. Deuxièmement, les personnes sensibles sont, selon ce potentiel tueur de bouchers, les enfants et les moins de 18 ans: des dizaines de millions d’enfants et d’ados ont savouré des tonnes de steaks et de brochettes, mais j’en n’ai peu finir aux urgences pour avoir craqué durant ce moment atroce! Troisièmement, les végérariens, on peut à la rigueur les comprendre. Qu’ils n’aiment pas la viande et que la chair les dégoûte, soit, mais qu’ils nous fichent la paix, bon sang. Quatrièmement, les végétaliens, euh non, laissons tomber, ceux-là dépassent mon entendement.

Et l’antiviande notoire dit espérer que les politiques le suivent dans son action… Quel espoir! Heureusement que les bons politiciens sont tous de fervents amateurs de bons repas, on ne risque rien. Vivre dans une société végétarienne, quel illuminé! Même l’association suisse pour le végétarisme (pas de commentaire sur celle-ci vu qu’on est, pour une seule fois, dans le même camp) et le porte-parole de la protection suisse des animaux sont dubitatifs, c’est dire. Quand le loup et la louve refusent de manger l’agneau, le louveteau écervelé devrait avoir le bon sens de faire pareil.

Tout cela pour dire qu’il faut renvoyer ce cher défenseur des animaux à ses carottes râpées et qu’on nous laisse savourer notre entrecôte en paix. Heureusement, il est sûr qu’on n’interdira pas de sitôt aux carnivores fiers de l’être d’envahir les restos. Après tout, l’essence même du repas convivial, c’est tout de même davantage le confit de canard que le fenouil en salade!

blongo

Crédit photos: HistoriasdeConopos sur flickr

Publicités

2 Réponses to “Les fumeurs bannis, place aux mangeurs de viande!”

  1. Beulemans said

    Il faut aussi séparer les mangeurs de viande rouge et les mangeurs de viande blanche: mettre évidemment les premiers à gauche et les autres à droite.

  2. Beulemans said

    auto-correction:
    à la réflexion, c’est peut-être l’inverse, puisqu’on ne dévore que ce qu’on aime pas… exemple: je bouffe du curé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :