La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

La Suisse, petit pays qui n’aime pas la pression

Posted by Van Breukelen sur 20 août 2009

38857233le-chene-et-le-roseau-jpgEn l’espace de deux jours à peine, la Suisse signe des cessez-le-feu avec d’une part les Etats-Unis, où elle excuse les dirigeants rapaces de sa première banque d’avoir eu tort, d’autre part avec la Libye, où elle s’excuse d’avoir eu raison. Rien de comparable entre les deux a priori si ce n’est de plier devant la pression. Le gouvernement helvétique vient de crier au monde son impuissance à cause de sa dépendance à l’égard de l’argent d’autrui.

On peut comprendre que Berne cède du terrain sur le secret bancaire. Le fait qu’une banque arrogante incite des Américains à frauder le fisc peut avoir de sérieux revers lorsque le pot aux roses est découvert. Si l’on ajoute la chasse aux boucs émissaires en climat de crise dont le G20 a été la merveilleuse illustration, le manque d’armes pour résister à l’assaut, dès lors qu’UBS n’est plus qu’une arbalète brisée, conduit à céder en tentant de sauver encore les meubles. On plie mais on ne rompt pas.

Les excuses faites par le Président de la Confédération à la Libye, « J’exprime mes excuses au peuple libyen pour l’arrestation injuste de diplomates libyens par la police de Genève », sont moralement plus graves, même si les conséquences économiques risquent d’être pour le coup moins désastreuses. Le fait que les domestiques tabassés par ce sale gamin d’Hannibal Kadhafi – connu pour avoir battu sa femme enceinte ou roulé à contresens et à 140 km/h sur les Champs Elysées – aient retiré leurs plaintes ne signifiait pas que leurs blessures, dûment attestées par divers témoignages, étaient du pipeau. Ce n’est pas parce qu’on est « fils de » que l’on est au-dessus des lois. Quand on est un Etat attaché à certaines valeurs, on se doit de tenir et d’intervenir normalement contre quiconque les bafoue – au mépris des conséquences.

Oui mais voilà, la Libye, c’est aussi juteux que susceptible. La Libye, c’est des millions d’intérêts annuels placés en Suisse. La Libye, c’est beaucoup d’argent qui a déjà quitté la Suisse. Que ce soit un pays dirigé par un dictateur dont un des huit enfants mérite juste une bonne claque et puis au lit sans dessert, c’est de l’anecdote. Bien sûr, il y avait ces deux Suisses retenus à Tripoli sans pouvoir rentrer au pays dans la balance. L’argument humanitaire dissimule mal cependant l’argument pécuniaire qui a balayé des valeurs de confiance en la justice à la base du fonctionnement démocratique: on préfère fâcher les autorités judiciaires de Genève qu’un despote rancunier bardé de thunes. Curieuse tendance que cette Suisse qui cherche à plaire à tous ceux qui ont du fric.  Ce n’est pourtant pas parce qu’on est neutre qu’on ne doit pas avoir d’ennemis. Il aurait fallu rester droit dans ses bottes, quoi qu’il en coûtât. Mais Berne a une nouvelle fois plié, de surcroît sans pantalon pour sauver l’honneur. La Libye peut ainsi la fesser. Bah, du moment qu’elle laisse le montant de la passe dans le coffre-fort…

Moralité: des fois, il vaudrait mieux être chêne que roseau.

Van Breukelen

crédit image : emfou

Publicités

3 Réponses to “La Suisse, petit pays qui n’aime pas la pression”

  1. blongo said

    Blongo ne peut qu’être d’accord et 95% des Suisses aussi. Du moins, ceux qui n’ont pas d’intérêts économiques en Libye. Et ces 95% auraient TOUS envoyé une bonne lettre d’insultes à la Libye. Des excuses, non mais! S’excuser auprès d’un régime dictatorial sans scrupule… A ce propos, écouter ci-après l’analyse fort juste d’Alain Rebetez, de la TSR.
    http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&channel=info#program=15;vid=11104176

  2. […] La Suisse, petit pays qui n’aime pas la pression […]

  3. Coquelicot said

    « Un petit pays qui n’aime pas la pression » !! Tu parles d’un titre ! Là Van Breuk, tu attiges !! Je connais un brasseur patenté qui va encore gueuler !!
    comme ça faisait un moment que je n’avais pas remis ma culotte, je me suis dit qu’il fallait que ça se remarque !! Surbooké, que je suis !! Viens de finir une histoire du Hainaut, un bouquin sort fin Octobre, une Université d’été de malfaisants, un blog à assurer …pas de raton-laveur mais c’était limite !

    Mais je m’égare !! Revenons à nos moutons, c’est à dire aux suisses.

    Je te trouve dur, Van Breuk ! Te rends-tu compte que voilà des gens qui ont baisé la terre entière durant des siècles ? Avant qu’ils baisassent financièrement tout le monde, ils le firent pour de vrai en se faisant mercenaires ! Mon petit doigt m’a dit que certains se sont même fait des papes ! Et quand il y eut une papesse, hein ? Qui c’est qui honorait la papesse ??? Gagné ! Des suisses ! Ils ont aussi baisé une partie non négligeable de l’Afrique en lui vendant de la poudre de lait qui devenait un vrai poison quand on l’additionnait d’eau sur polluée !! Bref, objectivement, ils ont baisé tout le monde ; pire que trois orfèvres à la Saint Eloi !!! Mais, je ne parlerai pas de chat ce soir, mes cochons.

    Or, ces gens qui eurent la quéquette facile et la calculette pas nette sont en train de subir un cruel retour du balancier de l’Histoire.
    L’un de leur plus beaux fleurons, l’UBS se fait asticoter par les ricains comme un vulgaire narco colombien ! Faut qu’ils s’abaissassent à dénoncer, eux qui ne dénoncèrent même pas les nazis…Et ce n’est pas tout ! Cette même UBS est devenue la propriété de métèques ! Des singapouriens, des Émirs du Golfe …On a beau penser que le fric aide à s’arranger avec la honte, je suis convaincu que bien des parpaillots de la finance en passent des nuits blanches de voir leur fleuron devenir gris-jaune !!
    Si je ne craignais de déplaire, j’oserais dire qu’il y a de quoi vous foutre le moral …en Berne !

    Enfin, ce que j’en dis, c’est juste pour causer ; mais comment est-ce arrivé ? Vous aviez tout ! Le chocolat, les médicaments, le cor des Alpes, des lacs profonds, des comptes à numéro insondables, le secret bancaire chevillé au portefeuille, la détestation de l’étranger (sauf s’il est bourré de pognon) …et voilà que vous vous faites emmerder par un black américain et acheter pas des Niakoués !!

    Nous, en France, on n’a plus rien : plus un rond, plus de boulot, plus d’honneurdepuis belle lurette et encore moins depuis qu’on félicite un rejeton Bongo pour son « élection » ! Et en plus, on est gouvernés par un Nano Vagal !! Hé ben, on s’en fout !! On a la Gaule !!! Et si un jour devait venir l’horrible andropause, c’est encore aux suisses qu’on ferait appel.
    On leur demanderait une synthèse du Viagra qui fait bander et du Prozac qui fait qu’on se fout de tout.

    Je suis sûr qu’il se trouvera bien un labo génial pour nous fabriquer le Viazac !! Tu avales une pilule, tu ne bandes toujours plus, mais tu t’en fous !!
    Pour tout test ou essai, une seule adresse : Palais de l’Élysée ; rue du Faubourg Saint Honoré – Paris !

    G.D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :