La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Ode aux voleurs de jambon

Posted by blongo sur 2 septembre 2009

Tout est bon dans le jambon

Tout est bon dans le jambon

Franchement, les petits voleurs avides qui dévalisent des banques ou des bijouteries méritent la prison et une peine très sévère. Pas pour le montant de leur larcin ou la peur infligée aux employés, on laissera ces considérations aux partis de la droite extrême, mais pour le manque d’originalité de leur initiative. Dévaliser un lieu bourré d’argent, c »est déjà vu, has been et ringard, non? D’accord, cela peut rapporter gros, à part si on finit derrière les barreaux, mais où est la beauté du geste dans tout cela, que diable! Quel manque de doigté et d’audace.

On avait déjà évoqué il y a quelque temps ceux qui font preuve d’une belle maestria dans leurs cambriolages et larcins divers et variés. Mais là, je crois que nous avons trouvé nos champions du monde, en tout cas pour les amateurs de viande.  Ce sont en effet pas moins de 330 jambons crus qui viennent d’être dérobés dans l’entreprise Rappelli à Stabio, au Tessin. Trois cents trente jambons crus, votre gourmand blongo en viendrait presque à défaillir ou au moins à verser une petite larme. 330 jambons crus, c’est comme l’Everest pour un cambrioleur gourmet. 330 jambons crus, mazette, mazette…

Il semblerait que les malfrats et leur butin conséquent aient passé la frontière italienne et que les 330 jambons de Stabio soient allés faire de la concurrence aux jambons de Parme. Et les malins ont aussi embarqué la fourgonnette de la société, car 330 jambons (330!!!), cela ne se charrie pas à vélo ou à dos d’homme. Donc autant embarquer la camionnette aussi tant qu’à faire. Mais du moment qu’on s’empare du véhicule, je trouve tout de même qu’il faudrait le remplir. Et les Rappelli, ce me semble, conçoivent aussi du salami. Et à l’apéro, qu’est-ce qui va mieux avec 33o jambons crus que 330 salamis secs? Mais on s’égare.

Allez, encore une petite pour la route!

Allez, encore une petite pour la route!

Vu l’imagination des cambrioleurs, on peut même se demander si ce ne sont pas eux qui ont, peu après, commis un autre forfait en Italie justement. Certes il s’agissait d’un autre lieu d’argent par excellence, une poste. Mais le côté ingénieux du vol et sa dimension physique, qui pourrait laisser présager un bon repas au jambon juste avant, donnent des indices pour la présence des mêmes voleurs. En effet, c’est munis de cordes et d’une planche que deux cambrioleurs se sont hissés sur le toit de la poste avant de se glisser dans un conduit d’aération jusqu’au coffre. Aidés par un complice, ils se sont ensuite enfuis avec des dizaines de milliers d’euros et une voiture volée. Ce n’était toutefois pas une camionnette…

330 jambons (!!!), une camionette, une voiture, des dizaines de milliers d’euros, si ce sont bien les mêmes voleurs, on ne peut qu’applaudir le joli geste. Même si c’est interdit par la loi…

Toutefois, après l’étalage de la beauté et de la noblesse de l’action, il faut quand même avouer que le jambon est aussi juteux pour le portemonnaie. L’entreprise tessinoise a en effet chiffré le montant du butin dérobé à plus de 100’000 francs. Certes, on plaint l’entreprise tessinoise spoliée, mais on ne peut quand même pas trop crier au scandale. Finalement, qu’est-ce que 100’000 francs par rapport aux milliards dépensés pour l’UBS, une affaire où on a d’ailleurs bien l’impression d’avoir été pris pour des jambons…

blongo

Crédit photos: homosapiens et leafar sur flickr.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :