La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

De la force du rouget multiculturel en milieu hostile

Posted by blongo sur 15 novembre 2009

Quel rapport entre un petit poisson et de jeunes vainqueurs valeureux?

Le rouget est un petit poisson de roche à la chair recherchée. Il devient rouge-violet quand il est mort, mais quand il est rouge vif à croix blanche, il s’agit plutôt d’un petit Suisse bourré de talent. Et le méconnu rouget helvétique vient de remporter un succès aussi triomphal qu’inattendu. Mais quittons là les considérations ichtylogiques pour revenir à nos moutons, ou plutôt à nos footballeurs. Car c’est bien de ballon rond dont il s’agit. Rougets est en effet le joli surnom des footballeurs suisses, mais pas les grands, les petits, les moins de 17 ans.

Et ces petits rougets sont sortis subitement de la vase pour éclater au grand jour sur les pelouses du Nigeria. Les poissonnets helvétiques ont remporté la Coupe du Monde de football. Si, si, la Coupe du Monde de foot. Certes, pas celle des grands qui aura lieu l’an prochain en Afrique du Sud, mais celle de M17. L’exploit n’en est pas moins aussi retentissant qu’inouï. Jamais une équipe de Suisse de football n’avait gagné un titre planétaire. Jusqu’ici, les M17 avaient « seulement » remporté le titre à l’Euro en 2002. Mais c’était sans le Brésil et ses génies du ballon ou le Nigeria, vainqueur sortant et finaliste malheureux à la maison. Là, tout le monde était présent et tout le monde a été battu, sans exception.

Et tout n’était pas gagné d’avance dans le chaudron nigérian. Quelque 64’000 spectateurs acquis à la cause des locaux avaient pris place dans le stade de la capitale Abuja. Et seulement quelques Helvètes. Et surtout le coach Dany Riser et sa bande de jeunots talentueux. Les Nigérians ont pressé tant et plus, les Suisses ont défendu avec courage. Les Nigérians ont été maladroits, les Suisses solidaires. Les Nigérians ont sans cesse tiré hors du cadre, le gardien suisse Siegrist et sa défense ont été impériaux. Et les Suisses ont transformé leur occasion la plus sérieuse à 25 minutes de la fin. 1-0 et une magnifique Coupe du Monde!

La Suisse M21, un bel exemple

Et le tout grâce à une formidable équipe multiculturelle. Rougets de tous les pays, unissez-vous! Alors que certains refusent avec une pugnacité déroutante toute forme de naturalisation aux nouvelles générations immigrées, il faudrait peut-être s’en souvenir, mais c’est là une autre histoire… Toujours est-il que le fait de rassembler des jeunes issus de divers coins de la Suisse, francophones ou non, du Ghana, de Tunisie ou d’ex-Yougoslavie, est vraiment magnifique.

Bon, cela pose aussi des questions pour l’avenir. Il faudra que la Suisse réussisse à garder au frais le joli vivier de rougets qu’elle a réussi à former. En effet, nombre de leurs prédécesseurs ont suivi toutes leurs classes footballistiques en Suisse avant de retourner jouer en équipe A dans leur pays d’origine. Il faudra que les instances dirigeantes trouvent des moyens de séduction et que l’entourage de ces jeunots les poussent dans les bonnes voies. De la sélection M17 de 2002, seuls Senderos, Barnetta et Ziegler demeurent encore véritablement dans l’élite. Le pas de la jeunesse à la maturité est-il trop important en Suisse? Ces post-adolescents sont-ils trop vite tentés par une carrière à l’étranger? Le fait de jouer pour la Suisse n’est en tous cas pas une banalité, comme certains veulent le prétendre, et ce triomphe en atteste.

De jeunes Helvètes ambitieux et courageux, une coupe inattendue, un succès rare pour la Suisse, une preuve de la vigueur souhaitable de la multiculturalité en Suisse, cette victoire des M21 au Nigeria est décidément savoureuse, comme la chair d’un rouget cuit à point…

Et les grands devraient s’en inspirer, faute de quoi ils couleront à pic en Afrique du Sud.

Crédit photos: ulterior et drjohn sur flickr

Publicités

Une Réponse to “De la force du rouget multiculturel en milieu hostile”

  1. Pikatchoune said

    Lecture tardive de ce bel article. Avec un bémol toutefois… Les M17 vieillissent en cours d’écriture pour devenir des M21… Avec les soupçons de triche sur les âges qui ont entâché ce mondial, ça fait chenil, mon cher Blongo…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :