La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘Buddy Guy’

Damn right, he is the blues. Critique de Skin Deep (Buddy Guy)

Posted by Van Breukelen sur 11 août 2008

Le nouveau disque du maître frappe fort et juste

Un regret éternel: celui de n’avoir pas acheté mon prohibitif billet pour voir Buddy Guy à Montreux. D’après ce que j’en sais, il a brillé de mille feux – d’autant qu’il a été rejoint par Billy Gibbons des ZZ Top qui a fait un petit détour dans sa caravane avant Les Vieilles Charrues pour un « Stormy Monday » avec lui. C’est à voir ici (D’ailleurs, ne manquez pas la sauvagerie de Mustang Sally sur le même site, plus intéressante que la rencontre Guy-Gibbons). Buddy Guy, c’est le dernier ancien qui fait figure de référence absolue en blues – BB King n’est plus qu’une caricature de lui-même, et les autres sont morts… Buddy Guy avait un son à la Hendrix que les producteurs de Chess records n’ont jamais voulu – trop en avance sur son temps. Depuis, le vieux roublard a dégainé. Déjà avec le météorique Stone Crazy en 1981, puis avec le plus conventionnel – mais phénoménal succès – de « Damn Right, I’ve got the Blues« . Quelques disques un peu en-dessous plus tard, il sort un « Sweet Tea » dont le son reste impitoyable. Il vient tout juste de sortir un nouvel album – pas d’âge de la retraite pour ce papy de 72 ans qui a encore l’énergie d’un petit jeune. Cela s’appelle « Skin Deep » et c’est du bon Buddy Guy.

Il faut certes aimer le blues – car on aura affaire aux douze mesures tout au long de l’album ou presque -, un canevas qui permet à l’artiste de livrer ses solos en glissandos et en bends incessants, de frôler les limites de la mauvaise note comme il sait si bien le faire pour jouer sur l’émotion. Fermez les yeux et vous voyagerez au fond de votre âme. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Musique | Tagué: , , , , , | 2 Comments »