La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘indifférence’

Hara-kiri du Zimbabwe dans l’indifférence

Posted by Van Breukelen sur 3 février 2009

welcome_to_zimbabweLe Zimbabwe, ex-Rhodésie du temps où un personnage – Cecil Rhodes – pouvait encore donner son nom à un territoire sur lequel il n’était pas né, le Zimbabwe donc livre chaque jour des nouvelles à côté desquelles la crise financière est du pâle jus de chaussettes. Le choléra est devenu ingérable, le chômage atteint 94% de la population, la monnaie locale se dévalue en quelques secondes à peine sortie de la presse à billets, les fermes qui faisaient la gloire du pays sont à l’abandon, les médecins, payés en cacahuètes, ont choisi l’exil et le système de santé gratuit pour tous s’est cassé la gueule, les enseignants, payés au mois de quoi s’acheter 500 grammes de farine, désertent l’école et toute une génération d’enfants a son avenir sacrifiée, un avenir bien court puisque le sida atteint 17% de la population et l’espérance de vie tutoie à peine les 40 ans. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Politique internationale | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Wal-mort: le pluriel ne vaut rien à l’homme

Posted by Van Breukelen sur 1 décembre 2008

Voilà un fait divers qui me débecte et qui me pousse toujours plus à éviter toute forme de cohue ou de foule. Avant de vous le narrer, veuillez méditer ces immortelles paroles :

Le pluriel ne vaut rien à l’homme et sitôt qu’on
Est plus de quatre on est une bande de cons.
Bande à part, sacrebleu ! c’est ma règle et j’y tiens.
Georges Brassens, Le Pluriel

camping-wal-martCette méditation faite, vous êtes sans doute prêts à accueillir la triste nouvelle du Black Friday. Le vendredi noir est le vendredi après Thanksgiving, un jour marquant l’ouverture de la saison de Noël pour la chasse aux cadeaux et aux bonnes affaires. Dans le Wal-Mart dans Long Island, les 2000 cons somateurs se sont littéralement rués à peine les portes du supermarché ouvertes. Dans la cavalcade vers des produits démarqués, ils piétinaient avec allégresse un employé de 34 ans. Lequel partit les pieds devant, mais aussi les pieds dessus. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Société | Tagué: , , , , , | 8 Comments »