La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘Joe Biden’

L’Oncle Sam et deux gigolos en campagne

Posted by blongo sur 3 novembre 2008

Ne sont-ils pas mignons?

Ne sont-ils pas mignons?

A la fin de la campagne présidentielle, les Etats-Unis sont entrés dans une sorte de surenchère médiatico-publicitaire qui frise véritablement le ridicule. Obama par-ci, McCain par-là, l’opinion publique n’en a plus que pour eux. Et les deux hommes les plus épiés de la planète n’en ratent pas une pour faire parler d’eux, usant et mésusant pour ce faire de millions et de millions de dollars. L’oncle Sam se transforme en proxénète tentant d’offrir ses employés au plus offrant. A louer Barack, grand black à la mine sympathique, prêt à satisfaire tous vos besoins. A louer John, vieux grisonnant goguenard, toujours frétillant. A louer Sarah, chasseuse d’homme à l’œil de tigresse. A louer Joe que tout le monde ignore, mais qui peut vous faire grimper aux rideaux. A louer joe le plombier texan, qui agace tout le monde avec tant de charme.

Oui, cette campagne dépasse toutes les précédentes par son ampleur médiatique et par sa ferveur publicitaire éhontée. Presse, TV et radio ne parlent plus que de l’élection, à coups d’articles analytiques, de caricatures, de montages photos et de publicités. Les badges estampillés Obama, les autocollants McCain, la tasse à l’effigie du démocrate et le pin’s exhibant la bobine du républicain, on avait l’habitude. Tout est bon pour vendre les deux candidats. Mais là c’est vraiment trop.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Politique internationale, Société | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

La démocratie est-elle soluble dans l’équilibre?

Posted by Van Breukelen sur 2 septembre 2008

Dans l’interminable course à la présidentielle américaine, les candidats ont fait leurs choix pour la vice-présidence.

Joe Biden, 35 ans de Sénat

Joe Biden, 35 ans de Sénat

Le jeune et inexpérimenté démocrate black, Barack Obama, a choisi un vieux briscard blanc de 65 ans, Joe Biden, lequel est au Sénat depuis 1973 (!) et a déjà été, plus ou moins brièvement, dans la course aux primaires en 1988 et 2008. Celui dont le slogan proclame le changement – peu original, mais il est  vrai qu’après huit ans de busheries, cela peut porter – opte pour un cacique de la politique.

De l’autre côté, un autre vétéran, de guerre celui-là, John McCain, 72 ans, choisit comme colistière Sarah Palin, une femme de 44 ans, gouverneure d’un Etat isolé, l’Alaska, totalement inexpérimentée, ex-dauphine de Miss Alaska, membre à vie de la National Rifle Association et héroïne anti-avortement.

Sarah Palin, gouverneure de l'Alaska depuis 2006

Sarah Palin, gouverneure de l'Alaska depuis 2006

Deux choix surprenants, mais très révélateurs. On choisit celui ou celle que l’on n’est pas : jeune, femme , fraîche en politique pour Mc Cain, blanc, âgé, expérimenté pour Obama. C’est ce que l’on appelle la complémentarité. Oui, mais c’est une complémentarité à double tranchant. En voulant ratisser large, compenser les faiblesses de l’un par les forces de l’autre, gagne-t-on en puissance? Ou est-ce un affaiblissement? Prôner le changement radical avec la politique désastreuse de George W. et opter pour un vieux de la vieille comme co-listier? Chercher à ramasser les voix féminines des déçues par l’abandon de Clinton et prendre comme co-listière une parfaite inconnue parce qu’elle est ultra-conservatrice et femme? Tout cela pue le calcul, la formule mathématique des spin doctors. C’est fait pour gagner. Oui, mais à quel prix? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Politique internationale, Politique suisse | Tagué: , , , , , , , , | 3 Comments »