La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘populisme’

L’UDC n’aime ni les étrangers, ni les animaux. Après les moutons, les corbeaux…

Posted by blongo sur 2 janvier 2009

Pour sa nouvelle campagne contre la reconduction de l’accord sur la libre circulation des personnes avec l’Union européenne et son extension à la Roumanie et à la Bulgarie, l’Union démocratique du centre (qu’il serait une fois bon de renommer en Union tout court, car le reste de l’appellation est plus que bancale) a cette fois décidé d’exhiber de vilains corbeaux menaçant la si douce Suisse. Après des mains d’étrangers tentant d’agripper des passeports suisses et surtout la fameuse affiche des moutons blancs repoussant des moutons noirs hors de Suisse, l’UDC a choisi des volatiles intimidants pour soutenir ses thèses anti-européennes et anti-étrangers. Que l’ont soit pour ou contre la libre circulation, le procédé est une fois de plus nauséabond.

Pour dire non à la libre circulation, l’UDC a donc mis en scène trois corbeaux noirs, très noirs, et à l’oeil noir, très noir, qui s’apprêtent à picorer une Suisse rouge à croix blanche et distinctement fermée au monde extérieure. Avec en plus le slogan « Ouvrir la porte aux abus? Non! » Une fois de plus, l’affiche n’a rien à voir avec le sujet: elle ne dit pas non aux bilatérales ou à la libre circulation, elle dit non au Roumain, au Bulgare, à l’autre, à l’étranger, au noir. L’étranger, celui qui n’est pas Suisse et qui en plus n’a pas une couleur de peau bien blanche, est vu comme un rapace, un pique-assiette, un danger. On ne parle pas Europe, économie ou chômage, on parle rejet, discrimination, hostilité franche et ouverte. La vilaine cuisine électoraliste de l’UDC est connue, c’était déjà pareil avec les moutons et les passeports. On n’aborde pas vraiment le contenu de la votation, mais on préfère des symboles certes évocateurs et percutants, mais surtout généralisateurs et xénophobes.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Politique suisse | Tagué: , , , , , , , , | 6 Comments »

Trois claques en chambre insonorisée

Posted by Van Breukelen sur 2 juin 2008

Les Suisses ont refusé ce week-end trois objets de votations émanant plus ou moins directement des populistes de l’UDC, qui, acceptés, auraient profondément modifié le pays. Les trois objets de votation avaient en commun l’idée d’un déplacement du pouvoir. Naturaliser par le peuple au lieu de passer par une commission ad hoc aurait déplacé le pouvoir de ceux à qui on l’a confié vers ceux qui le confiaient jusqu’ici, c’est-à-dire les citoyens. Supprimer le libre choix des médecins aurait confié le pouvoir aux caisses-maladie en lieu et place de tout un chacun. Enfin, empêcher le gouvernement de se prononcer sur des objets de votation aurait supprimé le pouvoir de l’exécutif de ce pays pour le confier à d’autres – aux partis essentiellement. Si ces étranges transitions de pouvoir avaient été acceptées, on aurait vu un message pour le moins paradoxal, deux objets plaidant pour le retrait de la confiance aux élus au profit du « peuple », et l’un, sur la santé, pour le retrait de la confiance de ce même peuple dans leur discernement et leurs choix médicaux au profit d’entreprises lucratives que sont les assurances. Paradoxal en apparence puisque cela reste très cohérent avec une politique ultra-libérale: moins d’Etat mais plus pour les entreprises. Il ne reste pas moins que le peuple dont l’UDC se dit sans cesse soucieux est le parfait ludion de l’affaire. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Médias, Politique suisse | Tagué: , , | 1 Comment »