La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘Voyages’

De l’oppression londonienne

Posted by Van Breukelen sur 2 juillet 2008

La ville aux cinq aéroports qu’est Londres m’a accueilli l’espace de quatre jours parmi des milliers et des milliers d’autres. Je l’avais vu sinistrée dans les années Thatcher, la voici trépidante, hype, tentaculaire, chère, chère, chère. Lors de ma première visite, je découvrais les classiques, de Big Ben à Madame Tussaud et de Westminster à Buckingham Palace. Cette fois-ci, rien de tout cela, une plongée dans le Londres grouillant, ensardiné sur des trottoirs trop petits tandis que les files de voitures chics – jamais vu autant de Bentley, Aston Martin et autres Rolls-Royce – attendent une hypothétique voie libre.

Le stress de la mégalopole m’est tombé sur le coin de la figure comme un coup de poing inattendu. Pas le temps de sourire de l’avertissement inalassablement répété dans les stations de métro – le célèbre Mind the gap -, pas le temps de regarder là où il faut regarder avant de traverser – damned circulation à gauche – pas le temps de souffler dans l’asphyxie des gaz d’échappement. Londres est une ville où on va de l’avant et le seul endroit où l’on peut s’arrêter est évidemment le pub – souvent bondé et dont l’accueil est à la mesure du stress général. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Voyages | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Avoir LA frite: retour de Bruxelles

Posted by Van Breukelen sur 16 mai 2008

Au risque de passer pour une véritable caricature de moi-même, je suis récemment revenu d’un voyage dans mon pays d’origine, ce plat pays qui est le mien et qui est secoué par une crise. Je ne veux pas parler de la crise politique avec un Flamand qui a un nom francophone et des francophones qui se disputent à propos d’un BHV qui est un vrai bazar que personne ne comprend. Non, je veux parler d’une crise plus grave encore car elle touche à l’identité même du pays. Celle de la frite. Le prix de celle-ci a pris l’ascenseur alors que la patate, elle, est restée au rez. Du coup, le ministère s’étrangle. Vincent Van Quickenborne, le ministre de l’Economie et de la Simplification administrative (sic), fait diligenter une enquête « afin d’expliquer la différence de prix entre les pommes de terre et les cornets de frites ». Une affaire nationale, on vous disait. Reportage. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Voyages | Tagué: , , | 2 Comments »