La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

La Suisse et ses minarets, ou comment la démocratie de l’isoloir se fait bien voir à l’étranger

Posted by blongo sur 30 novembre 2009

L'affiche de l'UDC a encore fait peur aux plus naïfs

L’information n’aura échappé à personne, les Suisses ne souhaitent pas voir de nouveaux minarets dans leur sacro-saint territoire. Et pas une mince minorité, tous les cantons à quelques exceptions près. Soit, c’est la démocratie qui décide et il faut la respecter. Mais cela met deux choses en avant que l’on ne peut passer sous silence. La force de la démocratie silencieuse et l’image donnée à l’étranger.

Tout d’abord, c’est assez fou de constater qu’à part l’UDF et l’UDC (et même pas tous ses membres), tous les partis prônaient le rejet de cette initiative anti-minarets. Idem pour les milieux économiques et culturels. Mais en discutant ici ou là, on sentait poindre une frange grandissante de la population qui voulait exprimer par là une peur (ou un rejet net) des musulmans. Personne ne le disait à très haute voix, à part « ces sales racistes de l’UDC, mais nous on n’est pas comme ça, c’est différent ». Et pourtant, à force de ne rien dire, on n’en pense pas moins et dans le confinement douillet de l’isoloir, certains ont pu crier leur avis à une foule énorme composée d’un stylo, d’une feuille et d’un rideau rouge. Bravo, le courage…

Cette votation a aussi une conséquence assez dramatique sur l’image de la Suisse à l’étranger. Il faut néanmoins préciser que l’Helvétie, de part sa démocratie directe, est le seul pays à organiser des votes populaires sur des sujets aussi délicats. Si un scrutin identique était à l’ordre du jour chez nos voisins français ou autrichiens, le résultat serait, assurons-le, du pareil au même. La force discrète de l’isoloir, encore une fois. Mais bref, il n’en reste pas moins que les commentaires parus dans la presse et sur le web au lendemain de ce rejet des minarets sont éloquents. Petit tour d’horizon.

Le titre le plus cinglant est celui de Libération: « Le vote de la honte ». Et le quotidien français de préciser à juste titre que ce sont justement les cantons où il y a le moins de musulmans qui ont le plus massivement accepté le texte. Inutile de commenter. Le journal cite également Bernard Kouchner, « scandalisé », Benoît Hamon (PS), « consterné » par une décision inquiétante, et même Jean-François Copé (UMP), qui évoque un « message très dur » qui « encourage toutes les formes d’amalgames ». Seul le FN applaudit des deux mains et des deux pieds. Faire la joie du FN, bravo les Helvètes cachés dans l’isoloir…

Dire que la Suisse aurait pu ressembler à cela, quelle horreur!

Et France Info de renchérir dans un débat intitulé « Les Suisses sont-ils racistes? ». Et toc, rien que ça. Pour « L’Est républicain » il s’agit d’un « vote de la peur et de l’ignorance ». Pour « La Croix », « l’islam se trouve assimilé aux forces les plus extrémistes qui hantent l’actualité internationale ». Et la conclusion est éloquente: « Pas de minarets, donc, mais de hauts murs d’incompréhension ». « La République du Centre » voit dans ce vote « la victoire de l’esprit de clocher » et pense, comme de nombreux éditorialistes français, qu’il doit pousser les Suisses à réfléchir sur « ces référendums populaires présentés comme la panacée démocratique et pouvant engendrer, sous le coup de l’émotion, des dérives populistes ». Certes, certes, mais la démocratie populaire n’est-elle une exception suisse que l’on veut préserver, même au prix des plus dures dérives?

« Le Parisien » parle de son côté de « stupeur », d' »embarras » et de « coup de massue ». C’est loin d’être faux… « Le Monde » craint lui de voir ce phénomène se généraliser à travers l’Europe. Et le journal cite toute une série de personnalités musulmanes qui regrettent ce vote « islamophobe » et redoutent des représailles. Les Belges ne sont pas plus tendres, à l’image du « Soir »: « Prendre pour cible des tours verticales en s’attaquant, en réalité, aux fidèles qui sont en bas, c’est hypocrite et fallacieux. » « Esprit borné », « colère », « frustration », « manque de crédibilité », « absurdité » ou « peur irraisonnée » sont d’ailleurs des termes qui reviennent dans toute la presse européenne du jour. Ah la belle image que cela donne, même si certains pourraient aussi balayer devant leurs clochers…

Et de conclure sur du positif: au moins, tous les Suisses ne sont pas pareils. En témoignent les nombreux groupes qui se sont créés sur facebook en moins d’un jour: « Profondément révoltés de l’acceptation de l’initiative anti-minarets », « Cette Suisse-là n’est pas la mienne », « Pour que le 29 novembre devienne le jour officiel de la Honte d’être suisse », « Ich schäme mich für das Resultat der Minarett-Initiative », « Construction d’un minaret en neige », « Parce que toi aussi tu as honte d’être suisse aujourd’hui », « Honte à la Suisse anti-musulmane, honte à l’UDC », Votation 29 nov 2009 ou le jour où j’ai voulu quitter la Suisse ». Et il y en a des dizaines d’autres avec des dizaines de milliers de personnes inscrites…

Cela inspire deux trois réflexions: faut-il remplacer la démocratie directe par la démocratie facebook, où tout le monde sait tout de tout le monde? pourquoi personne n’a-t-il créé de groupe « Oui je suis heureux d’avoir nourri l’exclusion » ou « Fier d’être un gros con »? pourquoi tout le monde crie au scandale après, alors que personne ou presque n’en parlait avant? pourquoi on accepte les pays musulmans quand ils nous achètent des armes et pas quand ils veulent un petit peu décorer la Suisse?

Votre blongo est donc déçu, très déçu. Et en plus il trouvait que les minarets, c’était assez joli, au fond…

blongo

Crédit photos: talet sur flickr

Publicités

4 Réponses to “La Suisse et ses minarets, ou comment la démocratie de l’isoloir se fait bien voir à l’étranger”

  1. patoudoux said

    Des peurs irrationnelles exacerbées par des politiciens d’une crasse démagogie. C’est triste, mais c’est la Suisse…

    Toutes nos excuses aux musulmans de Suisse qui viennent de subir un affront injuste.

    Et merci à Freysinger pour son sens de la formule à l’emporte-pièce et sont soi-disant amour indéfectible pour la démocratie.

  2. blongo said

    Entre Cohn-Bendit qui traite Freysinger de débile et Freysinger qui demande à Ada Marra de porter le voile, le débat d’Infrarouge a atteint le grand n’importe quoi de la vision stéréotypée de ce sujet sensible
    http://infrarouge.tsr.ch/

  3. Fufu' said

    On boira un vin amer, soit. Reste une question qui manque de réponses claires.
    On a lié un temps la peur de l’étranger à l’insécurité de l’emploi (le « plombier polonais »), on a récemment lié les frontaliers français et le désordre public (pour le dire ainsi) et à présent certains voient dans ce vote l’expression du peuple contre une « élite », quelle qu’elle soit.

    Du haut de l’ignorance, on peut se demander : quelle est la véritable « peur irrationnelle » qui a amené ce vote ? Car le résultat est plus incompréhensible encore qu’il n’inquiète.

  4. Coquelicot said

    Pas si incompréhensible que ça cette affaire de mon point de vue !

    Je crois que parmi toutes les crises qui s’accumulent sur nos têtes : financière, économique, écologique, systémique, etc., est née une crise nouvelle. Celle de la culture économique libérale elle-même. Elle concerne les idées de progrès et de développement que l’on appelle encore croissance. Il est aujourd’hui devenu impossible d’escompter un futur meilleur au sein du système. Ce constat conduit à la naissance de mouvements qui le remettent radicalement en cause depuis les fondamentalismes religieux jusqu’aux mouvements radicaux anti système. Ils sont révélateurs d’un manque de foi dans ce système, dans son idéologie de progrès et dans sa capacité à répondre à la question sociale.

    Cette crise de la Raison (foi dans le progrès, assurance que les lendemains chanteront) peut, par mouvement oscillatoire brusque, pousser à un retour de l’irrationnel : retour à la secte religieuse, au groupuscule affinitaire politique, en passant par les techniques corporelles comme mentales de bien-être….et même conduire à des votes à la con !

    Guy Dutron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :