La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘pouvoir’

Eat isn’t hit, isn’t it?

Posted by Van Breukelen sur 6 octobre 2008

Je connais des Français qui parlent l’anglais comme des vaches l’espagnol. Un accent frenchy à couper au couteau, des The qui ne décollent pas du Ze et une assurance que pour parler anglais, il suffit de prononcer en anglais des mots français. C’est ainsi que le collègue français de mon beau-frère, parlant à un Anglais, lui a assuré être « atteignable on my portable ». Chaque fois que j’y pense, je me demande encore comment son client a pu comprendre « You can join me on my cell phone »…

Bref, Bernard Kouchner doit lui aussi revoir son accent anglais. Parce que lorsque le journal israélien Haaretz comprend qu’Israël veut manger l’Iran (eat) au lieu de frapper l’Iran (hit), l’incident diplomatique est du format maousse costo. Tout cela pour dire au fond qu’Israël ne doit faire ni l’un ni l’autre, même si certains estiment que la guerre irano-israélienne a déjà commencé et que la guerre au Liban était en fait une première guerre entre les deux pays.

Toujours est-il que certains se demandent encore l’utilité de la linguistique. Voilà que pour des histoires d’h pas assez aspiré et de /i/ pas assez allongé, la linguistique sème la confusion dans la politique internationale. L’attitude de Kouchner, en colère contre les inaptitudes phonétiques des journalistes d’Haaretz me semblent toutefois faire méchamment honneur à la réputation cocardière des nos chers voisins. Ne lui viendrait-il pas plutôt à l’idée de présenter ses excuses pour son épouvantable prononciation dans la langue de Shakespeare? Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Insolite, Politique internationale | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Jeux Olympiques ou Freak show ?

Posted by Van Breukelen sur 25 août 2008

Jia Tong et Chen Ruolin, 30 kilos

Jia Tong et Chen Ruolin, 30 kilos

Les JO de Pékin, trustés par les médailles d’or chinoises, sont clos. La Chine a montré sa puissance sur toute la ligne – par le triomphe des athlètes, par l’arrivée d’un Sarkozy penaud qui a refilé le Dalaï-lama à sa femme (notez, qu’il avait aussi laissé Cécilia avec les infirmières bulgares pour s’occuper en toute pompe de Kadhafi: on ne change pas une stratégie qui gagne) et par le silence total sur le Tibet dans les médias, qui ne se gargarisent plus que de sport. Après cette triomphale opération de propagande, je déclare la trêve olympique terminée et ferai un petit retour critique sur les Jeux, une fois que les effets de l’émotion collective se sont dissipés. L’enchantement de Blongo côté pile trouvera, côté face, le regard désenchanté de Van Breukelen, lequel a Oscar Wilde de son côté: « le cynisme consiste à voir les choses telles qu’elles sont et non comme elles devraient être ».

J’ai eu l’occasion de regarder les épreuves de plongeon féminin. C’est spectaculaire le plongeon, c’est assez rare à la télé, le plongeon, c’est donc amusant à voir, le plongeon? Eh bien non, c’est carrément flippant. La gagnante, Chen Ruolin, a 16 ans (selon toute vraisemblance), mesure 142 cm et pèse 30 kilos. La troisième est Wang Xin, 140 cm et 28 kilos. 28 kilos ! Évidemment, avec ce poids, on fait peu de vagues en entrant dans l’eau, aurait dit Isaac Newton. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Société, Sport | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Objets lourds et sujets légers

Posted by Van Breukelen sur 28 avril 2008

Une Rolls-Royce pèse trois tonnes. Une montre Audemars Piguet a un cadran qui dépasse presque la largeur du poignet. La mode est aux voitures 4×4 dont on peut croire qu’un éléphant se cache dans le moteur. Il semble que l’objet de luxe se doit d’être le plus lourd possible. Il faut qu’il en impose. Au sens étymologique du mot, qui veut dire « donner une charge » et par extension, c’est intéressant, tromper ou abuser. Un culte du lourd, du voyant, qui se reflète dans la tendance au bling-bling.

Mais la mode est chose curieuse. Le lourd est un signe de haute distinction pour les objets. Pas pour les sujets qui les possèdent. La mode ou le monde semble appartenir aux frêles, aux poids plume, mouche, coq, guêpe (surtout à la taille). Aux énergiques qui toujours courent d’un pas hyperactif, même lestés d’une Rolex tape à l’oeil. A l’insaisissable légèreté des êtres. Aux Icare qui défient même l’air et qui, un jour, les gros l’espèrent, par la grâce d’une froide vengeance et d’un chaud moment, se grilleront les ailes avant de retomber paf dans la pesanteur terrestre, sous les barissements joyeux d’une troupe de gros jaloux. Ou de jaloux gros en l’occurrence.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Société | Tagué: , , | 1 Comment »

L’étrange parcours sinusoïdal de la flamme

Posted by Van Breukelen sur 18 avril 2008

A côté du vent de contestation qui se lève pour tenter de souffler une fois pour toutes la flamme olympique, à côté du grotesque d’une situation décrite ici par mon ami Blongo, on peut s’interroger sur le parcours même de la flamme olympique. Indépendamment de la cause tibétaine, il me semble voir émerger un autre problème présenté comme une évidence.

A plusieurs reprises, on a souligné que le parcours de la flamme olympique serait de 137’000 kilomètres. Une information très factuelle et chiffrée comme les journalistes apprécient. 137’000 ! Soit plus de trois fois le tour de la Terre en étant sur l’Equateur. Observez ici l’infographie de l’Express qui vous donne tout le parcours de la flamme. Cela vous paraît normal ou évident, vous ?

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Politique internationale | Tagué: , , , | 2 Comments »