La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Archives d’Auteur

Eloge du plan-séquence, ou quand le JT de TF1 fait du cinéma

Posted by patoudoux sur 7 janvier 2010

The Player est composé de l'un des plus remarquables plan-séquences de l'histoire du cinéma.

Voici un sujet de TF1 diffusé le 3 janvier dernier. Cliquez et jetez-y un oeil,c’est original.

Vous l’aurez sans doute compris, il s’agit d’un sujet JT d’une minute et trente secondes tourné en un seul plan-séquence. Joli travail, avec un petit trucage quand même: un accéléré juste avant la seconde interview. Une petite correction de montage pour bien caler le commentaire du journaliste… Mais dans l’ensemble, voilà un sujet des plus banals qui retient l’oeil du spectateur un poil attentif! Et qui fera plaisir aux cinéphiles. Comme quoi même à TF1 on peut prendre du plaisir à faire son travail…

L’occasion de me (et de vous) remémorer quelques plan-séquences qui ont marqué l’histoire du cinéma.

Lire la suite »

Posted in Cinéma, Culture, télévision | Tagué: , , , , , , | 11 Comments »

Quand la communauté Facebook cherche le nouveau rédacteur en chef d’un grand journal…

Posted by patoudoux sur 6 janvier 2010

Quel rédacteur en chef pour Le Temps? se demande Facebook

Quand on parle de réseaux communautaires, Facebook – 350 millions de membres à fin décembre – a supplanté depuis longtemps tous ses concurrents. Et pour cause, le site ouèbe lancé par Mark Zuckerberg et ouvert à tous depuis 2006  ne semble avoir aucune frontière dans son développement. Et son succès, à contrario de MySpace, ne s’essouffle pas.

Dernier (micro) phénomène en date, la succession de Jean-Jacques Roth à la tête du journal « Le Temps ». Un groupe Facebook a été créé par un journaliste extérieur à la rédaction du quotidien pour lancer le débat, et très vite rejoint par plusieurs dizaines de journalistes: mais qui donc possède les épaules et le talent pour devenir le nouveau rédacteur en chef du seul « quality journal » de Suisse romande? Discussions sur le profil du candidat idéal, sur l’avenir du journal, des sondages pour départager les papables,  etc… Au premier abord, le citoyen lambda, pour autant qu’il ait eu vent de l’existence de ce groupe – 370 membres à ce jour, dont une écrasante majorité de consoeurs et confrères -, doit se dire que ces journalistes n’en ratent vraiment pas une pour lancer des débats qui n’intéressent qu’eux, et que tout ça, au final, ne fonctionne qu’en vase clos sans aucun intérêt.

Et puis ce groupe, animé par Gabriel Siegrist, bien connu du microcosme pour avoir lancé largeur.com et toujours très intéressé par les développements médiatiques de la Suisse romande, a pris une dimension supplémentaire avec la parution, ce mardi, d’une interview de l’un des papables au poste suprême. Une interview de Serge Michel insérée sur le mur du groupe sous forme de commentaires rédigés en questions-réponses.  Serge Michel, journaliste talentueux, sérieux candidat, livre son analyse – par ailleurs fort intéressante -, qui sera bientôt suivie par celle d’autres candidats, nous promet l’instigateur.

Je me souviens qu’à l’époque de la fusion entre le « Nouveau Quotidien » et le « Journal de Genève » en 1998, qui donna naissance au « Temps », une plate-forme de discussion en ligne, une sorte de blog balbutiant qui ne portait pas encore ce nom-là, avait été mise en place par une équipe de journalistes. Je me demande d’ailleurs si Gabriel Siegrist, alors jeune journaliste au « Nouveau Quotidien », n’était pas déjà dans le coup… Parenthèse fermée, la démarche « facebookienne » est, à ma connaissance, une première. Encore une fois, elle s’adresse avant tout au petit milieu médiatique romand, et là ne se situe pas l’intérêt – quoiqu’il doit être intéressant de connaître la réaction du conseil d’administration du « Temps » face à ce qu’il faut bien appeler une ingérence. Non, l’intérêt de cette démarche, c’est que celle-ci atteste des nouvelles possibilités offertes par un média comme  Facebook. Nombreux sont les journalistes qui, aujourd’hui déjà, publient leur production sur la plate-forme de réseautage après que lesdites productions aient été diffusées par leur média (que ce soit en presse écrite ou à la TV). Facebook, et plus généralement l’internet, devient donc un prolongement intéressant des supports médiatiques traditionnels qui augmente leur durée de vie, voire se transforme en une alternative permettant la publication d’informations originales, à l’image du cas précité. La TSR, dont la plupart des sujets sont accessibles librement et indéfiniment sur tsr.ch, dispose également de sa propre page sur YouTube et y publie certains de ses sujets originaux. France 24 et Radio Canada font de même, pour ne citer que deux exemples francophones.

Jusqu’où ira-t-on? Où s’arrêtera la communication? Quelle influence une démarche telle que celle de Gabriel Siegrist peut-elle avoir sur ceux qui choisiront in fine le nouveau chef du « journal de référence de Suisse romande »? A ces questions, mon humble personne se sent bien incapable d’y répondre. Mais l’évolution est fascinante.

Avant d’être condamné à mort, Socrate menait ses débats sur l’agora athénienne. Les rumeurs sur le remplacement d’un rédacteur en chef circulaient naguère en coulisses. Nous discutons sur Facebook. Bienvenue en 2010, et bonne année!

Patoudoux

Posted in Internet, Médias, Société, suisse | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Thierry Henry, sa main et la politique qui s’invite dans un faux débat

Posted by patoudoux sur 20 novembre 2009

La main de Thierry Henry, par qui le scandale est arrivé

Or donc, de l’encre coule à flot sous les ponts de la Seine depuis que le malheureux Thierry Henry a usé de sa main gauche pour contrôler un ballon qui lui échappait. Et voilà que Christine Lagarde, cette femme grisonnante, rachitique et bien droit dans ses chaussures de politicienne, intervient pour condamner cette tricherie et demander que le match soit rejoué. Mais de qui se moque-t-on? Même si Thierry Henry lui-même en fait la demande, il est trop tard pour revenir en arrière, sous peine de créer un précédent qui risquerait fort de semer la pagaille sur la planète foot.

France-Irlande, 0-1, Stade de France, 103e minute de jeu. Pas besoin d’en dire plus, vous connaissez tous l’histoire. J’en viens donc à la suite. Je ne suis ni un fan de la France, encore moins de Domenech, sans en être pour autant un ennemi. Mais je ressens une envie irrépressible d’intervenir dans ce débat pour remettre le ballon au milieu du terrain. Disculper ceux que l’on crucifie sur l’autel du football. Je fus un footballeur émérite, et je n’ai jamais aimé la tricherie. Mais s’il y a bien une chose que je peux comprendre – sans toutefois l’approuver – et que tous les footballeurs comprendront aussi, c’est le geste de Thierry Henry. Quand un ballon fuyant vous arrive sur le bras, votre premier réflexe ne sera pas de retirer votre membre, mais de vous en servir pour rectifier la direction du ballon. Ce n’est pas de la tricherie assumée, mais un mauvais réflexe que j’estime par exemple moins condamnable qu’un joueur qui fait de la simulation pour obtenir un pénalty – sale habitude que l’on observe chaque week-end sur les terrains de foot.  A ce titre, je tiens à dire que le geste de Henry n’a rien à voir avec celui de l’ami Diego Maradona qu’on s’est empressé de ressortir des archives à titre de comparaison.

Lire la suite »

Posted in Football, Sport | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Michael Jackson est mort, une page de la musique se tourne

Posted by patoudoux sur 26 juin 2009

Précoce, spectaculaire, solaire, énigmatique, décrépi, décrié, soupçonné, plus blanc que blanc: en quelques mots, on résume facilement la carrière de Michael Jackson, décédé ce jeudi à Los Angeles d’une crise cardiaque. Cette fin était écrite, même si l’homme, à 50 ans, s’apprêtait à faire son retour dans une tournée triomphale. Les billets s’étaient arrachés, comme si l’heure avait sonné, comme si, maintenant ou jamais, il fallait voir une dernière fois le roi de la pop. Ca sentait la fin, elle est arrivée, et blongo l’avait prédite. Bourré de médicaments depuis plusieurs années, son corps a succombé. Une page se tourne. Michael Jackson était unique.

Il était unique parce qu’à l’heure du numérique, plus personne ne réussira à vendre autant d’albums que Jackson. Estimation de ses ventes: 750 millions, avec un record absolu pour « Thriller » (1982) – environ 100 millions. Il faut savoir qu’un album « décevant » de Michael Jackson, c’est 11 millions de copies, rien que ça, à l’exemple de « Invicible » (2001).

Lire la suite »

Posted in Culture, Musique, People | Tagué: , , , , | 83 Comments »

Quand internet devient le témoin privilégié de la révolte populaire

Posted by patoudoux sur 22 juin 2009

Vous l’aurez sans doute compris, je veux parler de l’Iran, au centre des discussions depuis plusieurs jours, pays que les médias sont priés de quitter prestement. Twitter, YouTube, Facebook: l’information s’est dorénavant déplacée, avec une multitude de vidéos qui témoignent des heurts et du chaos qui règne dans le pays, comme celle-ci:

Lire la suite »

Posted in Médias, Politique internationale | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

« Petite, je voulais devenir terroriste »

Posted by patoudoux sur 15 juin 2009

Valérie Garbani

Valérie Garbani

Non, ces mots ne sont pas de moi (je suis à la rigueur petit, mais pas petite). Un vent de révolte a parfois soufflé sur ma jeunesse, comme sur celle de tout adolescent qui se respecte. Le communisme, Greenpeace, des métalleux qui hurlent leur mal-être… Je me suis identifié, oui. Mais non, je ne revendique pas la paternité de cette phrase qui est aussi le titre de ce billet. Celle qui a fait cet aveu, touchant parce que respirant la sincérité, c’est Valérie Garbani, future ex-conseillère communale de Neuchâtel. Chahutée par sa vie privée, la Neuchâteloise de 42 ans a commis plusieurs esclandres extra-politiques qui l’ont contrainte de démissionner. Elle quittera ses fonctions le 1er juillet.

Dimanche, elle a fait cette confidence, aveu atypique, à l’émission « Mise au point » de la TSR. Regardez plutôt (et avancez jusqu’à 9 min 05 pour assister au passage-clé).

Avec ses yeux d’enfants, elle croyait que les idéalistes n’arrivaient pas à grand chose. Une enfance pauvre, un goût de révolte, de la rage. Puis elle est devenue militante, s’est engagée en politique pour devenir une socialiste efficace. Un bel exemple de raison. L’exemple que tous les terroristes et les casseurs devraient suivre, en somme. Certes, Valérie Garbani n’a pas le monopole de la raison. Certes, la Suisse est un pays aux nombreux privilèges et il y est sans doute plus facile qu’à Bassorah de choisir la politique plutôt que les armes. Mais si je pensais que les idéalistes n’arrivaient pas à grand chose, je me métamorphoserais sur-le-champ en terroriste. Et vu la lenteur du système suisse, peut-être que tous les politiciens suisses me suivraient… Eloge de la patience.

Bref, tout ça pour dire que j’aimais bien Valérie Garbani, politicienne sans faux-semblant qui défendait les p’tites gens, comme on dit chez nous. Si naturelle que les vagues de sa vie privée ont submergé son engagement professionnel. A seulement 42 ans, elle est passée sous la Coupole fédérale et à l’Exécutif de la capitale neuchâteloise avec, de l’aveu même de ses adversaires, une excellente maîtrise des dossiers. Sa présence sur l’échiquier politique va nous manquer. Bon vent à Valérie Garbani. Et qui sait, ce n’est peut-être qu’un au revoir…

Patoudoux

Posted in Politique suisse, Société, suisse | Tagué: , , , | 1 Comment »

Uli Windisch, pire que Peer

Posted by patoudoux sur 15 mai 2009

Or donc, la Suisse est attaquée pour ses pratiques bancaires  – elle détourne des milliards dévolus au fisc allemand en stockant l’argent non  déclaré de nombreux contribuables de son grand voisin – et s’offusque des propos d’un certain ministre allemand des Finances –  Peer Steinbrück pour ne pas le nommer – qui a comparé la Suisse aux « Indiens qui fuient la cavalerie ». Branle-bas de combat, délégation suisse à Berlin, et un Peer qui a fini par déclarer jeudi qu’il va contenir un peu son langage de charretier.

Personnellement, les attaques contre notre bonne vieille Suisse m’ont laissé de marbre. Mais si vous n’avez pas aimé l’agressivité de Steinbrück, pas de panique, nous avons pire que Peer en Suisse: Uli Windisch,  sociologue et spécialiste de la communication (!) à l’Université de Genève. L’homme, connu pour ses positions à contre-courant,  s’est fendu d’une chronique d’une rare connerie dans « Le Nouvelliste » de jeudi.

Lire la suite »

Posted in Politique internationale, Politique suisse, Société, suisse | Tagué: , , , , | 5 Comments »

« Measuring influence », l’exercice délicat du « Time » et de « L’Hebdo »

Posted by patoudoux sur 13 mai 2009

On aime faire des classements. La presse aime faire des classements. Quantifier et classer.  Mesurer et comparer les valeurs. Décrypter pour le lecteur. Les 300 plus grosses fortunes de Suisse selon « Bilan », le classement mondial de « Forbes », la classification des canons de beauté selon « FHM », le classement des destinations de vacances, celui des  meilleurs restos, etc.

Hasard du calendrier, « L’Hebdo » et le « Time » ont publié la semaine dernière leur sélection des 100 personnes les plus influentes, respectivement de Suisse romande et de la planète. S’il n’y a aucun intérêt à comparer ces deux classements du point de vue du contenu – personne, et c’est bien logique, ne se retrouve dans les deux hebdomadaires -, il est intéressant de s’arrêter sur la méthode, tant il est difficile de se montrer cohérent et exhaustif dans ce genre d’exercice.

Décryptage sans prétention après le clic.

Lire la suite »

Posted in Economie, Médias, Politique internationale, Politique suisse | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Mahmoud Ahmadinejad à Genève: de l’inutilité de la censure

Posted by patoudoux sur 22 avril 2009

Caricature parue dans "Haaretz"

Parce que Patoudoux est pour la liberté d’expression, il publie cette caricature parue mardi dans le journal israélien « Haaretz« , dans laquelle la Suisse est plutôt malmenée. Qu’y voit-on? Mahmoud Ahmadinejad en uniforme, au pied des Alpes, avec un brassard sur lequel est dessinée une croix suisse. Une référence à peine voilée  – et tendancieuse – aux nazis. Mais c’est une caricature et je défends ardemment la liberté d’expression, comme je l’ai défendue lors des caricatures de Mahomet (cela dit, je n’ose pas imaginer ce qu’aurait été la réaction israélienne si ce dessin, publié dans la presse suisses, avait représenté Benjamin Netanyahu en uniforme, arborant fièrement un brassard de Tsahal dans un décor gazaoui…).

C’est d’ailleurs au nom de cette si chère liberté d’expression que Patoudoux défend aussi le droit du président iranien de s’exprimer au Palais des Nations, même s’il traite le gouvernement israélien de raciste et le tient pour responsable de toute la misère du monde. Une telle diatribe aurait mérité une réponse ferme, plus ferme qu’un simple et inefficace boycott. L’idéal aurait été de faire ce que certains ont timidement déclaré après cet esclandre, soit riposter et « occuper le terrain ». Seulement voilà, la plupart des grandes nations ont brillé par leur absence à Genève ou y ont envoyé leurs diplomates de seconde zone. Comment tenir tête à un pantin islamique quand on part au combat en formation désunie? Certains avaient peur de se retrouver otage d’une mascarade… Foutaises! Sur ce point je ne comprends pas notre ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey, qui s’est rendue en Iran il y a quelques mois mais qui cette fois-ci refuse de participer à une réunion en présence de Mahmoud Ahmadinejad… Cherchez l’erreur! Peut-être la trouverez-vous dans un contrat gazier…

Patoudoux défend également le droit de la Suisse de rencontrer le président iranien – rencontre très mal ressentie à Jérusalem. Est-ce qu’Israël compte résoudre tous ses problèmes par la politique de l’autruche? Depuis quand faut-il boycotter ceux qui ne partagent pas vos idées? Sans l’usage du dialogue, le conflit israélo-palestinien n’est pas sorti de l’ornière… Ahmadinejad est un pur provocateur, mais je suis convaincu qu’il est possible de discuter de manière constructive avec lui. J’espère d’ailleurs que Barack Obama y parviendra.

Au final, les parties présentes à Genève ont signé une déclaration finale qui satisfait à peu près tout le monde, mais dont la légimité est quasi nulle. Bravo, ça valait bien le coup de s’offusquer devant ce petit pantin persan barbu d’un mètre soixante…

Patoudoux

ps: la Télévision Suisse Romande a réalisé une interview exclusive et intéressante de Mahmoud Ahmadinejad lors de sa venue à Genève. Découvrez-la en cliquant ici.

Posted in Politique internationale, Politique suisse | Tagué: , , , , | 2 Comments »

En trois lignes (3), spécial insolites

Posted by patoudoux sur 21 avril 2009

Paris, ville de JaponaisLundi 20 avril, journée de la Shoah et de la conférence-farce sur le racisme, journée morose vous en conviendrez, une succession impressionnante de nouvelles insolites sont parvenues dans nos rédactions. C’est pourquoi je me permets de prolonger la rubrique « en trois lignes » lancée par l’éminent Van Breukelen.

Au menu du jour, une vache qui se prend pour un éléphant, des Japonais qui se prennent pour des Suisses, un oeuf qui se veut plus grand qu’un boeuf, des vagins qui ne se prennent pas au sérieux au Kirghizstan, un rocambolesque échange de bébés en Russie et une « porc story » en Autriche.

Lire la suite »

Posted in Brèves, Insolite, Internet | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »