La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Fossoyons le cyclisme pro

Posted by Van Breukelen sur 7 août 2008

La vraie star du cyclisme, c'est elle...

Donc c’était clair comme de l’eau avec laquelle ne carburait pas Riccardo Ricco, le Tour 2008 présenté pour la énième fois comme un Tour propre, un Tour du renouveau a été pour la énième fois entaché de multiples affaires de dopage touchant les seconds comme les premiers couteaux. Il y a comme une lassitude devant l’évidence. Lassitude aussi d’entendre les faux-cul de tout poil se féliciter du fait que les tricheurs sont désormais pris, que Ricco est la preuve de l’efficacité des contrôles – Ricco a fini deuxième du Giro en n’étant pas pris, a subi 5 contrôles sur le TDF alors que seul un l’a fait tomber. Et Piepoli a été mis à la porte sans même qu’il ait été déclaré positif…

Le refrain sera à coup sûr entonné l’année prochaine : le Tour 2009 est un Tour propre. Oui, comme le sang que Moises Duenas transportait avec lui pour sans doute des auto-transfusions. Oui, comme la conscience des managers prompts à tomber sur le râble de leurs coureurs pris sur le fait. Oui, comme le vainqueur du Tour 2008, Sastre – qui faisait partie, rappelons-le, des noms apparaissant dans l’affaire Puerto.

Et tiens donc, voilà qu’un journal bâlois veut abattre les statues. Non pour dire que Lance Armstrong était dopé jusqu’aux yeux, cela tout le monde le soupçonne, mais pour accuser notre cycliste national Pascal Richard d’avoir été pris en flagrant délit d’injection lors des JO d’Atlanta qu’il a remportés. Peut-être que demain, c’est Indurain ou Tony Rominger qui seront sur le banc des accusés. Tout est possible car dans ce monde-là, monsieur, plus rien n’est crédible. Surtout quand on voit la ligne de défense immuable des cyclistes accusés: « Je n’ai jamais été contrôlé positif dans toute ma carrière », dixit Richard (Armstrong, Indurain,  LeMond, Fignon, Jalabert – biffez les mentions inutiles). Une manière somme toute élégante de ne pas dire « Je ne me suis jamais dopé » qui aurait été une réponse plus franche du collier, mais peut-être aussi un mensonge éhonté. Depuis un an, je ne me suis jamais fait flasher par les radars de la police – mais cela n’offre aucune garantie sur ma parfaite probité en tout temps lorsque je suis au volant. Et je n’ai pas de produits masquant ma plaque d’immatriculation moi.

Si on oubliait un peu le vélo, hein?

Si on oubliait un peu le vélo, hein?

Non que j’accuse sans preuve Pascal Richard de s’être dopé, car il est en la matière, comme tous les autres, victime d’un système écrasant. C’est tout le cyclisme professionnel que j’accuse d’avoir jeté le voile du doute sur toute performance sportive. Ceux qu’on adulait comme des espèces de surhommes, des forçats de la route dont on se demandait comment ils pouvaient faire cela, se révèlent être en effet des surhommes, mais par la grâce de la chimie. Et on sait désormais comment ils sont capables de faire ça.

Dans une vie complexe, où nous bouffons des médicaments pour tout, où l’artifice est partout, le sport reste là où devrait s’exprimer le corps naturel de l’homme (ou de la femme évidemment). Voir nos limites et nos capacités et pouvoir les comparer est la raison d’être de la plupart des sports de haute performance (athlétisme, cyclisme, natation) peu liés à des aspects ludiques (football, tennis). A partir du moment où l’on gagne artificiellement un avantage sur l’adversaire, quel est l’intérêt de tresser des lauriers au meilleur dopé, sinon de faire avancer la cause de l’hypocrisie, du doute, du cynisme et du spectacle ?

C’est parce qu’on voulait du spectacle, des records, que le sport a vendu son âme. Et provoqué le désamour de certains spectateurs : 10 ans que je ne regarde plus le Tour de France et je ne me lèverai pas au milieu de la nuit pour voir la finale du 100 mètres aux JO – la dernière fois que je l’avais fait, c’était pour regarder Ben Johnson à Séoul en 1988, alors… Si le cyclisme continue à vivre, il faut assumer qu’il s’agit désormais d’une fiction habilement mise en scène – comme la soi-disant télé-réalité qui décide des grandes lignes d’un scénario. Mais prétendre que c’est encore du sport quand c’est de la science et du théâtre, c’est un peu fort de tabac, non ?

Van Breukelen

Publicités

7 Réponses to “Fossoyons le cyclisme pro”

  1. blongo said

    Si Blongo regarde le Tour de France plus par habitude que par plaisir encore réel, c’est pour se trouver des lieux de vacances. Et il le fait en se dopant au cassoulet au confit d’oie réchauffé dans la graisse de canard. Et s’il regrette parfois un peu ses charmants bourrelets tout bleus, il regrette souvent que le Tour ne passe plus souvent dans le Périgord, la région de ses rêves culinaires!

  2. Beulemans said

    lance armstrong, riccardo ricco, eddy merckx (tiens qui c’est celui-là?), rik van steenbergen (encore un plus vieux que le fondateur de la brasserie Beulemans soi-même a soutenu en gueulant sur les routes de Belgique: allei rik, allei!), et j’en passe et des moins bons, tous ces noms devraient s’écrire avec des minuscules. On ne met des majuscules qu’aux noms propres.
    Si on veut des exemple, je sais en donner: la poudre à lessiver Ariel, le savon Iduna, la fraîcheur Fa, là on met des majuscules puisque c’est des noms « propres ». Mais des dopés qu’en plus tout le monde sait que c’est des dopés podferdomme, ça ne mérite pas des majuscules!

  3. Coquelicot said

    Cher Beulemans, de la Brasserie du même nom, je suis sûr que le Grand Rik ne roulait pas qu’à l’eau claire. Son contemporain Louison Bobet est mort bien jeune, tout comme Anquetil …étonnant no pour des « surhommes » ! Je passe sous silence ceux qui sont devenus dingues « à l’insu de leur plein gré » – des flahutes en font partie – ceux qui sont morts au Champ d’Horreur comme Tom Simpson …ceux ….

    Et toi, dans ta brasserie, j’espère que tu n’entretiens pas ta couperose au « Pot Belge » !!

    Allei, c’était pour rire !!

    Moi, je m’en tiens à un produit dopant qui a fait ses preuves depuis des lustres en remplissant des générations de panses monacales : une Chimay blanche sinon rien !!

    Guy Dutron

    http://dutron.wordpress.com/

  4. Beulemans said

    Cher Dutron,
    Ma couperose je la soigne pas parce qu’elle est mon affichage politique naturel que ma bonne bière entretient évidemment comme il faut.
    Pour Tom Simson je suis moins sûr que toi. On a dit (mais qu’est-ce qu’on ne dit pas) qu’il serait mort en étant à selle. C’est chiant,non?
    Salut camarade!
    Beulemans.

  5. Coquelicot said

    Cher Beulemans, de la brasserie du même nom,

    De la « selle » à « la culotte », il n’y a qu’un tout petit pas ! Un pas que je ne franchirai toutefois pas, fut-ce « à l’envers ».

    Vous, au moins, vous n’êtes jamais chiants !!

    Ce n’est pourtant pas que les exemples de chiants manquassent !! (ou m’en cassent »)

    Vous n’êtes pas comme certains dirigeants chinois, couperosés de frais (mais le jaune cuivré cache tant de choses)qui cachent une petite fille pour cause de dentition imparfaite ou qui « s’incrustent » à grands coups « d’artifices » !!

    Ils ont tout compris de la Kommunication moderne (oui j’écris dans ce K Kommunication comme Kommandantur), tout compris de nos tares et s’en délectent, s’en repaissent, comme de très professionnels Kommunicateurs Elyséens.

    Non, l’Orient n’est plus rouge (s’il le fut jamais) ; il est redevenu jaune et c’est bien normal, après tout.

    Pendant que nous nous gavons d’images préparées, des prisonniers politiques travaillent à l’œil, des enfants sont recherchés pour leur habileté manufacturière, un prisonnier attend, quelque part, la fin des jeux pour avoir, enfin, droit à sa balle dans la nuque et pas en play back, cette fois !!

    Ho, les beaux jeux !

    Panem et circenses,je dis ! Voilà tout et encore … un tout petit peu de panem et un max de circenses !!

    Personnellement, je boycotte à ma façon, je bannis la Télé-lucarne-à-décerveler ; j’espère ne pas être trop seul.

    On se prendrait à rêver « que 100 fleurs s’épanouissent » ; mais il manque un terreau encore sain…hélas.

    Guy Dutron

  6. […] commentaires Coquelicot sur Fossoyons le cyclisme proBeulemans sur Fossoyons le cyclisme prodonnart sur Les indécrottables barbus se […]

  7. […] https://alenvers.wordpress.com/2008/08/07/fossoyons-le-cyclisme-pro/ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :