La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘conseil fédéral’

Entre la peste et le choléra, le parlement a fait l’erreur de choisir

Posted by patoudoux sur 11 décembre 2008

Ce sera donc le choléra! Ou la peste, peu importe…  C’est bonnet blanc et blanc bonnet.  Le parlement avait le choix entre Ueli Maurer et Christoph Blocher, deux pontes de l’Union démocratique du centre. Et bien une année après l’éviction de Christoph Blocher, l’Assemblée fédérale a élu Ueli Maurer, ancien chef de meute de l’UDC, pour succéder au démissionnaire Samuel Schmid. En français dans le texte, c »est donc  le retour en force de l’UDC au gouvernement. Ce parti qui représente un tiers de l’électorat suisse, soit la formation la plus importante du pays. Et qui, contrairement à ce que son nom laisse supposer, se situe très à droite de l’échiquier politique. Voici pourquoi je crains le retour de l’un des durs de ce parti au gouvernement.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Politique suisse | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Mieux vaut être dirigeant que dirigé

Posted by blongo sur 16 octobre 2008

Le dirigeant

Le dirigeant

Le Conseil fédéral a approuvé cette semaine les salaires des divers dirigeants des entreprises appartenant à la Confédération. Et en pleine crise financière, ces centaines de milliers de francs annuels frisent l’indécence. Au risque de passer pour un populiste aux idées simplistes, blongo souhaite faire un petit état de la situation. Et gageons que ce ne sera pas tendre…

Tout d’abord, il faut souligner que ces lignes laissent de côté les patrons des entreprises privées. Non qu’il ne soit pas utile d’en parler, car là ce n’est plus de l’indécence mais de l’escroquerie, mais parce qu’on ne peut pas courir trop de lièvres à la fois, au risque d’être privé de civet (c’est de ma grand-mère, donc ça ne peut être que vrai…). Donc, concentrons-nous sur nos amis de la Confédération, soutenus par nos amis du Conseil fédéral et par la plupart de nos amis du Parlement. Comment ne pas les soutenir également, dans de telles conditions?

Prenons ces goguenards et heureux patrons, loin d’avoir des problèmes de pouvoir d’achat, dans l’ordre, en commençant par le plus valeureux d’entre eux, et le plus récompensé évidemment. Par souci de précision et de comparaison, un petit descriptif de leurs plus brillantes réalisations accompagnera cet état des lieux.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Politique suisse | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

La démocratie est-elle soluble dans l’équilibre?

Posted by Van Breukelen sur 2 septembre 2008

Dans l’interminable course à la présidentielle américaine, les candidats ont fait leurs choix pour la vice-présidence.

Joe Biden, 35 ans de Sénat

Joe Biden, 35 ans de Sénat

Le jeune et inexpérimenté démocrate black, Barack Obama, a choisi un vieux briscard blanc de 65 ans, Joe Biden, lequel est au Sénat depuis 1973 (!) et a déjà été, plus ou moins brièvement, dans la course aux primaires en 1988 et 2008. Celui dont le slogan proclame le changement – peu original, mais il est  vrai qu’après huit ans de busheries, cela peut porter – opte pour un cacique de la politique.

De l’autre côté, un autre vétéran, de guerre celui-là, John McCain, 72 ans, choisit comme colistière Sarah Palin, une femme de 44 ans, gouverneure d’un Etat isolé, l’Alaska, totalement inexpérimentée, ex-dauphine de Miss Alaska, membre à vie de la National Rifle Association et héroïne anti-avortement.

Sarah Palin, gouverneure de l'Alaska depuis 2006

Sarah Palin, gouverneure de l'Alaska depuis 2006

Deux choix surprenants, mais très révélateurs. On choisit celui ou celle que l’on n’est pas : jeune, femme , fraîche en politique pour Mc Cain, blanc, âgé, expérimenté pour Obama. C’est ce que l’on appelle la complémentarité. Oui, mais c’est une complémentarité à double tranchant. En voulant ratisser large, compenser les faiblesses de l’un par les forces de l’autre, gagne-t-on en puissance? Ou est-ce un affaiblissement? Prôner le changement radical avec la politique désastreuse de George W. et opter pour un vieux de la vieille comme co-listier? Chercher à ramasser les voix féminines des déçues par l’abandon de Clinton et prendre comme co-listière une parfaite inconnue parce qu’elle est ultra-conservatrice et femme? Tout cela pue le calcul, la formule mathématique des spin doctors. C’est fait pour gagner. Oui, mais à quel prix? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Politique internationale, Politique suisse | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »