La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Archive for août 2008

Parlez-vous mouton? Critique de « Qui a tué Glenn? » de Leonie Swann

Posted by blongo sur 28 août 2008

Il est des livres qui arrachent le rire à tous les coins de pages. Il est des livres qui touchent par leur originalité et leur finesse. Il est des livres qui se veulent sans prétention et discrets, mais qui frappent plus que de pesants écrits grandiloquents. Il est des livres que peu de gens connaissent mais qui mériteraient la gloire réservée, on ne sait pourquoi, à d’autres. « Qui a tué Glenn? », le premier roman d’une trentenaire allemande, Leonie Swann, est de ceux-là. Pourquoi, comment, on ne le sait, mais ce livre est un petit bijou que tout fan d’humour et de roman policier devrait ranger dans sa bibliothèque. Même si tant l’humour que l’enquête policière prennent ici un tour bien particulier.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Littérature | Tagué: , , , , | 1 Comment »

Jeux Olympiques ou Freak show ?

Posted by Van Breukelen sur 25 août 2008

Jia Tong et Chen Ruolin, 30 kilos

Jia Tong et Chen Ruolin, 30 kilos

Les JO de Pékin, trustés par les médailles d’or chinoises, sont clos. La Chine a montré sa puissance sur toute la ligne – par le triomphe des athlètes, par l’arrivée d’un Sarkozy penaud qui a refilé le Dalaï-lama à sa femme (notez, qu’il avait aussi laissé Cécilia avec les infirmières bulgares pour s’occuper en toute pompe de Kadhafi: on ne change pas une stratégie qui gagne) et par le silence total sur le Tibet dans les médias, qui ne se gargarisent plus que de sport. Après cette triomphale opération de propagande, je déclare la trêve olympique terminée et ferai un petit retour critique sur les Jeux, une fois que les effets de l’émotion collective se sont dissipés. L’enchantement de Blongo côté pile trouvera, côté face, le regard désenchanté de Van Breukelen, lequel a Oscar Wilde de son côté: « le cynisme consiste à voir les choses telles qu’elles sont et non comme elles devraient être ».

J’ai eu l’occasion de regarder les épreuves de plongeon féminin. C’est spectaculaire le plongeon, c’est assez rare à la télé, le plongeon, c’est donc amusant à voir, le plongeon? Eh bien non, c’est carrément flippant. La gagnante, Chen Ruolin, a 16 ans (selon toute vraisemblance), mesure 142 cm et pèse 30 kilos. La troisième est Wang Xin, 140 cm et 28 kilos. 28 kilos ! Évidemment, avec ce poids, on fait peu de vagues en entrant dans l’eau, aurait dit Isaac Newton. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Société, Sport | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Six médailles et demie, un ovni jaune, un poisson et des émotions olympiques

Posted by blongo sur 24 août 2008

Fabian Cancellara, l'incontestable héros suisse à Pékin

Fabian Cancellara, l'incontestable gloire helvétique à Pékin

On avait critiqué la Chine, l’attribution des JO à Pékin, les droits de l’Homme bafoués, la pollution, l’évacuation massive des basses classes du centre de Pékin et même des mensonges pendant la cérémonie d’ouverture. Et on avait sans doute raison. On peut aussi critiquer les nouveaux cas de dopage, même des chevaux ont été contraints d’abuser de substances, et la suspicion qui pèse sur certaines performances. Oui, toujours, oui. On peut regretter l’entraînement douloureux de certains athlètes chinois. On peut toujours pointer ceci ou cela d’un doigt accusateur.

Il n’en demeure pas moins que, comme tous les 4 ans, et plus encore que lors des Olympiades hivernales, la magie des JO opère et a opéré à Pékin. Si on aime le sport, et même si on  ne le suit pas avec assiduité le reste de l’année, on se prend au jeu, on apprécie ces champions qui se surpassent pour une rondelle de métal, dorée si possible. Les Jeux offrent à chaque fois des moments forts, émouvants, tristes, regrettables, décevants, malheureux. Les JO sont toujours un moment de sport à part, qu’on peine, malgré tous les à-côtés, à rejeter en bloc. On ne peut s’empêcher de croire que tous ces gagnants sont propres, que leurs victoires sont sans tache, que leur sacre est la récompense d’un dur entraînement. Et, ainsi, on aime les JO et on en redemande, même si les résultats ne sont que rarement conformes aux attentes et aux espoirs.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Société, Sport | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Des trollympiades loin de Pékin

Posted by blongo sur 21 août 2008

Une trolle adoptée devance de vraies boules de poil

Une trolle adoptée devance de vraies boules de poils

Alors que Pékin vibre pour ses JO suivis dans le monde entier, loin, très loin de Chine, aux fameux Monts Locaces, viennent de se dérouler, dans une ambiance nettement plus intime, des joutes très particulières, des trollympiades, comprenez des Jeux olympiques pour les trolls… Qu’est-ce donc que cette nouvelle affaire, vous demanderez-vous bien justement.

En fait, les trollympiades réunissent des trolls venus de tous les horizons pour des épreuves qui n’ont rien à voir avec le cyclisme sur piste ou le tir au pistolet, mais pour des disciplines typiquement trolles, comme le lancer d’humains, le plongeon sans piscine ou le dressage de mouches… Tout y existe comme aux vrais Jeux, de la flamme trollympique au village trollympique, mais avec en prime ces bestioles pour le moins particulières nées de l’imagination du scénariste Christophe Arleston et illustrées avec talent par Jean-Louis Mourier. Bande dessinée à succès grandissant, « Trollympiades » est le 11e tome de la série « Trolls de Troy », une aventure qui a lieu deux siècles avant celle de Lanfeust et de son ami troll Hébus.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Bande dessinée, Littérature | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Pourquoi les concours à la con?

Posted by Van Breukelen sur 19 août 2008

Ralentir pour les cons

Ralentir pour les cons

Alors qu’un petit matin insomniaque m’amenait à zieuter d’un oeil torve et encore ensaqué les JO sur Internet, l’inéluctable bandeau pub me rappelait une des raisons de mon renoncement à la télévision. Comme il n’y a pas d’heure pour s’en mettre plein les poches, un concours permettant de gagner un téléphone portable, dont on venait de voir la publicité clinquante et fumigatoire, devait clore la parenthèse désenchantée et ramener les nageurs dopés sur le devant de l’écran. Bref sursaut dans la nuit fuligineuse.  Encore une question débile, me suis-je dit? En l’occurrence, il s’agissait de savoir où avaient eu lieu les JO de 2004. Une question à deux balles qui n’était que l’ixième réminiscence de mon interrogation sur les concours pour les nuls. Genre les premières questions de « Qui veut gagner des millions ? »: « Où a été construite la Grande Muraille ? En Zambie, aux Etats-Unis, en Chine, en Belgique ? ». Bon la fille que j’ai vue ce jour-là à la télé a dû téléphoner à sa mère pour savoir la réponse devant les yeux ahuris de Jean-Pierre Foucault. Mais quand même, c’est pas passé loin à côté de « quelle est la couleur du cheval blanc de Napoléon ? ». Et puis il y avait un piège: la grande muraille, on est en train de la construire en Belgique. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Société | Tagué: , , | 3 Comments »

Un double olympique qui valait bien une larme

Posted by blongo sur 17 août 2008

Il est des moments où l’on est content d’être scotché devant sa TV! L’un d’eux est ce mémorable samedi 16 août 2008, quand Roger Federer et Stanislas Wawrinka ont réussi l’incroyable pari de remporter le double des Jeux olympiques de Pékin. Quel moment de joie après les déceptions des derniers mois. Et même une petite larme, si si, celle que le sport-TV peut vous apporter parfois, en de rares mais belles occasions.

Quatre sets en près de 3 heures et les deux compères suisses ont vu une jolie galette dorée venir garnir leur cou tout en écoutant un hymne helvétique et en savourant le vol d’un drapeau rouge à croix blanche vers le haut d’un mat. L’œil le plus aride s’humidifierait pour moins que ça, non? Un succès amplement mérité après un match solide contre la paire suédoise et après avoir battu les meilleurs joueurs du monde en demi-finale.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Sport, Tennis | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Echange: jolie voix contre jolie frimousse

Posted by Van Breukelen sur 14 août 2008

La frimousse à gauche, la voix à droite

La frimousse à gauche, la voix à droite

Ainsi donc – je réagis un peu après tout le monde, et même après notre fidèle lecteur Coquelicot – la fille qui chantait lors de la somptueuse cérémonie d’ouverture des JO de Pékin était une marionnette dont la voix émanait d’une autre source. La « chanteuse » Lin Miaoke qui interprétait L’Ode à la patrie et faisait fondre en larmes des millions de Chinois ne faisait que mimer. La voix était celle d’une autre fillette, Yang Peiyi, qui, pour son malheur, vient d’apprendre qu’elle est moche. En toute candeur, le directeur musical de la cérémonie a justifié son choix, imposé par le régime: « C’est pour l’intérêt de la nation que nous avons décidé de prendre une fillette plus belle ». Une forme à peine remaniée du célèbre « Sois belle et tais-toi ». C’est sans doute injuste pour Peiyi, mais peut-être aussi pour Miaoke qui vient d’apprendre qu’elle n’a pas une belle voix. Cela met en tout cas en balance d’un côté la beauté et de l’autre le talent. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Société | Tagué: , , , , , , | 6 Comments »

Damn right, he is the blues. Critique de Skin Deep (Buddy Guy)

Posted by Van Breukelen sur 11 août 2008

Le nouveau disque du maître frappe fort et juste

Un regret éternel: celui de n’avoir pas acheté mon prohibitif billet pour voir Buddy Guy à Montreux. D’après ce que j’en sais, il a brillé de mille feux – d’autant qu’il a été rejoint par Billy Gibbons des ZZ Top qui a fait un petit détour dans sa caravane avant Les Vieilles Charrues pour un « Stormy Monday » avec lui. C’est à voir ici (D’ailleurs, ne manquez pas la sauvagerie de Mustang Sally sur le même site, plus intéressante que la rencontre Guy-Gibbons). Buddy Guy, c’est le dernier ancien qui fait figure de référence absolue en blues – BB King n’est plus qu’une caricature de lui-même, et les autres sont morts… Buddy Guy avait un son à la Hendrix que les producteurs de Chess records n’ont jamais voulu – trop en avance sur son temps. Depuis, le vieux roublard a dégainé. Déjà avec le météorique Stone Crazy en 1981, puis avec le plus conventionnel – mais phénoménal succès – de « Damn Right, I’ve got the Blues« . Quelques disques un peu en-dessous plus tard, il sort un « Sweet Tea » dont le son reste impitoyable. Il vient tout juste de sortir un nouvel album – pas d’âge de la retraite pour ce papy de 72 ans qui a encore l’énergie d’un petit jeune. Cela s’appelle « Skin Deep » et c’est du bon Buddy Guy.

Il faut certes aimer le blues – car on aura affaire aux douze mesures tout au long de l’album ou presque -, un canevas qui permet à l’artiste de livrer ses solos en glissandos et en bends incessants, de frôler les limites de la mauvaise note comme il sait si bien le faire pour jouer sur l’émotion. Fermez les yeux et vous voyagerez au fond de votre âme. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Musique | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Fossoyons le cyclisme pro

Posted by Van Breukelen sur 7 août 2008

La vraie star du cyclisme, c'est elle...

Donc c’était clair comme de l’eau avec laquelle ne carburait pas Riccardo Ricco, le Tour 2008 présenté pour la énième fois comme un Tour propre, un Tour du renouveau a été pour la énième fois entaché de multiples affaires de dopage touchant les seconds comme les premiers couteaux. Il y a comme une lassitude devant l’évidence. Lassitude aussi d’entendre les faux-cul de tout poil se féliciter du fait que les tricheurs sont désormais pris, que Ricco est la preuve de l’efficacité des contrôles – Ricco a fini deuxième du Giro en n’étant pas pris, a subi 5 contrôles sur le TDF alors que seul un l’a fait tomber. Et Piepoli a été mis à la porte sans même qu’il ait été déclaré positif…

Le refrain sera à coup sûr entonné l’année prochaine : le Tour 2009 est un Tour propre. Oui, comme le sang que Moises Duenas transportait avec lui pour sans doute des auto-transfusions. Oui, comme la conscience des managers prompts à tomber sur le râble de leurs coureurs pris sur le fait. Oui, comme le vainqueur du Tour 2008, Sastre – qui faisait partie, rappelons-le, des noms apparaissant dans l’affaire Puerto. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Cyclisme, Sport | Tagué: , , , , , , | 7 Comments »

Les indécrottables barbus se livrent enfin. Critique du DVD de ZZ Top Live from Texas

Posted by Van Breukelen sur 6 août 2008

Les barbus restent les rois du boogie

Les barbus restent les rois du boogie

Ce que j’aime dans la caricature, c’est lorsqu’elle est tourne en auto-dérision. Quand elle se prend au sérieux, elle est souvent affligeante sinon grotesque. La limite est fragile. ZZ Top flirte toujours avec elle. Amour des grosses cylindrées, tant mécaniques que féminines,  revendication de ne jouer que trois accords, fierté d’être du Texas : ne demandez pas aux barbus de disserter sur Schopenhauer. C’est simple, mâle, basique, avec une bonne louche de bière et de motards en prime. Le tableau serait à s’esclaffer s’il n’y avait ce jusqu’au boutisme dans la caricature – ne pas se raser depuis 1970 et des poussières par exemple – qui permet de se dire « c’est peut-être du second degré ». Du coup on se sent – je me sens – nettement moins coupable d’apprécier la claque sonore que les vieux Hill, Beard et Gibbons continuent d’administrer. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Musique | Tagué: , , , , , | 3 Comments »