La culotte à l’envers

Regards sur notre monde

Posts Tagged ‘JO’

Six médailles et demie, un ovni jaune, un poisson et des émotions olympiques

Posted by blongo sur 24 août 2008

Fabian Cancellara, l'incontestable héros suisse à Pékin

Fabian Cancellara, l'incontestable gloire helvétique à Pékin

On avait critiqué la Chine, l’attribution des JO à Pékin, les droits de l’Homme bafoués, la pollution, l’évacuation massive des basses classes du centre de Pékin et même des mensonges pendant la cérémonie d’ouverture. Et on avait sans doute raison. On peut aussi critiquer les nouveaux cas de dopage, même des chevaux ont été contraints d’abuser de substances, et la suspicion qui pèse sur certaines performances. Oui, toujours, oui. On peut regretter l’entraînement douloureux de certains athlètes chinois. On peut toujours pointer ceci ou cela d’un doigt accusateur.

Il n’en demeure pas moins que, comme tous les 4 ans, et plus encore que lors des Olympiades hivernales, la magie des JO opère et a opéré à Pékin. Si on aime le sport, et même si on  ne le suit pas avec assiduité le reste de l’année, on se prend au jeu, on apprécie ces champions qui se surpassent pour une rondelle de métal, dorée si possible. Les Jeux offrent à chaque fois des moments forts, émouvants, tristes, regrettables, décevants, malheureux. Les JO sont toujours un moment de sport à part, qu’on peine, malgré tous les à-côtés, à rejeter en bloc. On ne peut s’empêcher de croire que tous ces gagnants sont propres, que leurs victoires sont sans tache, que leur sacre est la récompense d’un dur entraînement. Et, ainsi, on aime les JO et on en redemande, même si les résultats ne sont que rarement conformes aux attentes et aux espoirs.

Lire la suite »

Posted in Société, Sport | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un double olympique qui valait bien une larme

Posted by blongo sur 17 août 2008

Il est des moments où l’on est content d’être scotché devant sa TV! L’un d’eux est ce mémorable samedi 16 août 2008, quand Roger Federer et Stanislas Wawrinka ont réussi l’incroyable pari de remporter le double des Jeux olympiques de Pékin. Quel moment de joie après les déceptions des derniers mois. Et même une petite larme, si si, celle que le sport-TV peut vous apporter parfois, en de rares mais belles occasions.

Quatre sets en près de 3 heures et les deux compères suisses ont vu une jolie galette dorée venir garnir leur cou tout en écoutant un hymne helvétique et en savourant le vol d’un drapeau rouge à croix blanche vers le haut d’un mat. L’œil le plus aride s’humidifierait pour moins que ça, non? Un succès amplement mérité après un match solide contre la paire suédoise et après avoir battu les meilleurs joueurs du monde en demi-finale.

Lire la suite »

Posted in Sport, Tennis | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Echange: jolie voix contre jolie frimousse

Posted by Van Breukelen sur 14 août 2008

La frimousse à gauche, la voix à droite

La frimousse à gauche, la voix à droite

Ainsi donc – je réagis un peu après tout le monde, et même après notre fidèle lecteur Coquelicot – la fille qui chantait lors de la somptueuse cérémonie d’ouverture des JO de Pékin était une marionnette dont la voix émanait d’une autre source. La « chanteuse » Lin Miaoke qui interprétait L’Ode à la patrie et faisait fondre en larmes des millions de Chinois ne faisait que mimer. La voix était celle d’une autre fillette, Yang Peiyi, qui, pour son malheur, vient d’apprendre qu’elle est moche. En toute candeur, le directeur musical de la cérémonie a justifié son choix, imposé par le régime: « C’est pour l’intérêt de la nation que nous avons décidé de prendre une fillette plus belle ». Une forme à peine remaniée du célèbre « Sois belle et tais-toi ». C’est sans doute injuste pour Peiyi, mais peut-être aussi pour Miaoke qui vient d’apprendre qu’elle n’a pas une belle voix. Cela met en tout cas en balance d’un côté la beauté et de l’autre le talent. Lire la suite »

Posted in Société | Tagué: , , , , , , | 6 Comments »

L’étrange parcours sinusoïdal de la flamme

Posted by Van Breukelen sur 18 avril 2008

A côté du vent de contestation qui se lève pour tenter de souffler une fois pour toutes la flamme olympique, à côté du grotesque d’une situation décrite ici par mon ami Blongo, on peut s’interroger sur le parcours même de la flamme olympique. Indépendamment de la cause tibétaine, il me semble voir émerger un autre problème présenté comme une évidence.

A plusieurs reprises, on a souligné que le parcours de la flamme olympique serait de 137’000 kilomètres. Une information très factuelle et chiffrée comme les journalistes apprécient. 137’000 ! Soit plus de trois fois le tour de la Terre en étant sur l’Equateur. Observez ici l’infographie de l’Express qui vous donne tout le parcours de la flamme. Cela vous paraît normal ou évident, vous ?

Lire la suite »

Posted in Politique internationale | Tagué: , , , | 2 Comments »